Aller au contenu principal

13 août : les Jeunes agriculteurs du Tarn vous donnent rendez-vous à Alban et Moularès

Deux lieux pour cette édition de la finale départementale de labours : Alban et Moularès. Le président des Jeunes agriculteurs, Roland Le Grand, en profite pour faire un point sur les dossiers d’actualité !

© Le Paysan Tarnais

Tu as été élu vice-président en charge du dossier renouvellement des générations en agriculture depuis fin mai au niveau JA régional, l'actualité a été chargée sur ce dossier, que peux-tu nous en dire ?

Roland Le Grand : Depuis le début de l'année, nous travaillons essentiellement sur deux dossiers au niveau de l'installation : l'harmonisation de la modulation de la dotation Jeunes agriculteurs (DJA) à l'échelle de la région Occitanie et la réforme des prêts bonifiés.

En ce qui concerne la DJA, nous avons profité de l'harmonisation des deux plans de développement ruraux entre les deux régions pour essayer d'améliorer le dispositif. Nous nous sommes donné deux objectifs principaux : redonner de l'attractivité aux installations aidées et du sens à ce dispositif en mettant notamment l'accent sur la valeur ajoutée.

Le système actuel entrainait un certain nombre d'inégalités entre les dossiers et certaines aberrations en termes de niveau d'aides, déconnectés des besoins. Notre but était au contraire de répartir le plus justement possible l'enveloppe en fonction des besoins des projets des jeunes. Les négociations entre les différents organismes ont conduit au relèvement des montants de base sur toutes les zones pour redonner de l'attractivité pour tous les porteurs de projets. Nous avons défendu la nécessité de renforcer la modulation pouvant aller jusqu'à 20% du montant de base sur le critère valeur-ajoutée pour donner du sens au dispositif. Car pour nous, la recherche de valeur ajoutée sur une exploitation est un élément structurant et gage de réussite pour un projet installation. Enfin, nous avons voulu simplifier les critères d'éligibilité pour limiter les pièces à fournir et les risques en cas de contrôles.

En ce qui concerne les prêts bonifiés, depuis fin 2015 nous avons entamé une réforme qui doit permettre une simplification du dispositif mais aussi lui redonner de l'attractivité. La nouvelle réforme, en cours de discussion avec le ministère de l'Agriculture, l'association des régions de France et la Commission européenne, devrait nous conduire vers la mise en place d'un complément de DJA lié au coût de l'installation (coût de reprise + développement) avec les conditions suivantes :

• la conservation de l’enveloppe financière ;

• la conservation des investissements éligibles actuellement (reprise, investissement, rachat de parts sociales, foncier) ;

• le montant maximum d’aides reprend les plafonds actuels de subvention équivalente (11 000 euros ZP ; 22 000 euros ZD) ;

• l’éligibilité doit être liée à un montant minimum d’investissement et avec des tranches qui reflètent bien le niveau de besoin en financement

La prochaine étape est la rédaction et la validation par la commission européenne de notre proposition aussi ce dispositif ne sera pas opérationnel avant 2017 mais nous avons de bons espoirs de le voir aboutir.

Mais ceci est logique car le renouvellement des générations en agriculture reste le dossier phare des Jeunes agriculteurs et nous œuvrons pour l'amélioration du dispositif aidé afin qu'il profite de manière équitable à un maximum de jeunes.

 

 

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais