Aller au contenu principal

3 000 arbres plantés pour stocker 500 tonnes de carbone

C’est une première dans le Tarn ! Le groupe La Poste a financé une plantation d’arbres conséquente qui l’aide à compenser ses émissions de carbone.

Parmi les 16 ha de forêt liés à l’exploitation agricole de Bellegarde, de nombreuses parcelles n’avaient jamais fait l’objet d’une gestion aboutie. La trajectoire vient d’être corrigée après un travail d’inventaire et grâce à un mécénat du groupe La Poste dans un projet d’envergure : planter 3 ha d’arbres pour stocker plus de 500 tonnes de carbone en 30 ans. Un estimatif précis porte le chiffre à 537 tonnes. Les conditions de pousse, les fortes tempêtes peuvent entamer l’objectif mais le chantier et les choix d’essences ont été menés avec soin, selon Pascal Mathieu (CRPF).

Par un travail commun des élèves et enseignants, du Centre régional de la Propriété Forestière et de l’Alliance Forêts Bois, plusieurs parcelles ont été choisies pour être reboisées. Le versant pédagogique de cette opération exceptionnelle a été soutenu par les enseignants comme M. Durand qui s’est réjouit d’avoir plus d’une dizaine de classes impliquées dans la plantation.

Financés par La Poste, les 3 000 arbres sont diversifiés ; ce qui n’est pas le cas dans tous les programmes similaires. Les essences choisies sont adaptées au milieu : pin maritime, cèdre, chêne sessile, chêne rouge. Des arbres plus nobles (noyer noir, merisier, alisier, cormier) ont eu la faveur des fonds de vallons, là où la terre plus profonde et l’eau sont présentes. Le micocoulier, susceptible de bien s’adapter au changement climatique, est aussi de la partie.

Une dizaine de jours a été consacrée à la plantation. Les élèves de Fonlabour ont pu compter sur des renforts venus du lycée forestier de Saint Amans Soult, de Bellevue mais aussi des 1ère STAV de La Roque à Rodez et des adultes en insertion du CFPPA.

Tous les partenaires présents lors des phases du chantier ont apporté leur expertise, du montage des dossiers jusqu’à la préparation et la plantation. Un label Bas Carbone sera apposé à cette opération. L’entretien et le suivi de la croissance de ces nouveaux bois seront conduits par l’Alliance Forêts Bois.

F. Roussel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Pac 2023 : un « droit à l’erreur » venu du ciel
En vigueur à partir du printemps, la Pac 2023-2027 sera celle de la mise en œuvre du Système de suivi des surfaces en temps réel…
FDSEA : un mandat riche d’actions s’achève
L’assemblée générale élective de la FDSEA du Tarn, le vendredi 27 janvier, a rassemblé de nombreux agriculteurs. L’occasion d’…
La Région veut développer les filières agricoles
Les élus tarnais ont présenté le budget de la Région pour l’année 2023. Plus de 77 millions d’euros seront consacrés à l’…
Gagner en efficacité pour pérenniser l'exploitation
Benoît et Cédric Barria, éleveurs d’ovins et bovins viande à Montirat, ont aménagé leur exploitation pour diminuer la pénibilité…
Une agriculture plus productive et territorialisée en 2050 ?
Comment adapter la production agricole régionale à l’horizon 2050 ? C’est ce qu’ont tenté de présenter des intervenants de la…
"Arriver à concilier ambition économique et environnementale"
L’avenir de l’agriculture tarnaise dans les 20 prochaines années sera le thème de l’AG de la FDSEA ce vendredi. André Cascailh,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais