Aller au contenu principal

Matériel
Accompagner, faciliter et moderniser l’élevage

À l’origine de la création de Moderne Élevage en juillet 2021, Damien Étienne présente son entreprise.

Associé avec Sylvain Fontaynes, Damien s’est confié sur l’activité de Moderne Élevage, entreprise principalement spécialisée dans la vente, l’installation, la rénovation, le dépannage, la réparation et l’entretien de tout le matériel d’élevage.

Présentation de l’entreprise

Issus chacun de leur côté d’une famille d’éleveurs, Sylvain, qui s’occupe principalement de la partie commerciale, et Damien, qui est plutôt axé sur la partie technique, se sont lancés dans un projet qui a véritablement vu le jour le 1er juillet 2021. “Cela s’est fait rapidement et très naturellement”, indique Damien. L’entreprise est composée des deux associés, mais également d’Emanuel Raygade, salarié à temps plein, et de Kevin, qui est lui apprenti. Pour le moment, tout se passe comme prévu : “on est très contents pour l’instant, on a du travail, et on essaye de surtout répondre à tout le monde”. Damien poursuit : “Nous sommes beaucoup sur le terrain. Nous allons voir les agriculteurs et éleveurs, car le but c’est d’être au plus proche de nos clients. On vend, on installe et on entretient ! On ne peut pas laisser un client en panne au niveau de la traite, c’est pour cela qu’on propose un service 24h/24 et 7j/7.” L’entreprise est donc principalement axée sur le matériel d'élevage, et regroupe : 
• du matériel de traite : ovin, bovin et caprin ;
• du matériel “ambiance bâtiment” : ventilation, brassage, brumisation ;
• du matériel destiné à la gestion des céréales : stockage, transport et manutention, broyage, mélange, automatisation ;
• du matériel d’alimentation (solide et liquide)  pour porc et volaille ;
• du matériel de gestion des effluents, de couchage et de circulation.

Du matériel innovant 

Concessionnaire de marques, Moderne Élevage propose, comme son nom l'indique, du matériel d’élevage moderne qui suit le rythme des différentes évolutions technologiques. “Au départ, nous avons contacté les fournisseurs, et nous avons ensuite choisi ce qui nous intéressait le plus, en décidant de travailler avec les marques les plus sérieuses”, confie Damien. Parmi elles, vous pouvez notamment retrouver le fabricant de pièces pour machine à traire Sac, le fabricant d’équipements Skiold, ou le créateur de matelas pour vaches Bioret. L’agriculture se développe de plus en plus technologiquement et numériquement parlant, et les deux entrepreneurs en sont conscients : “Nous proposons pas mal de matériel qui se trouve de plus en plus géré par des interfaces automatisées et intuitives. Par exemple, pour certaines fonctions, un éleveur peut s’occuper de sa ferme directement avec son portable au cas où il ne serait pas présent sur place. Nous essayons d’intégrer à notre offre des systèmes innovants pour les clients.” Damien précise aussi que la façon d’alimenter un élevage a radicalement changé : “Autrefois, une grande partie des éleveurs achetaient cette nourriture déjà préparée. Maintenant, ils préfèrent produire leur propre alimentation sur leur ferme. Donc nous faisons également tout ce qui est fabrique d’aliments, conçus et proposés autour de systèmes automatisés.”
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais