Le Paysan Tarnais 12 novembre 2020 à 08h00 | Par Service syndical FDSEA81

Confinement : la lutte contre les dégâts de gibier peut continuer

Victoire syndicale : la préfète autorise les chasseurs à protéger les cultures agricoles. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts sur cultures vont pouvoir être régulées normalement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Racool Studio

Avec le confinement, une problématique majeure s’est posée, la protection des cultures. Au-delà de la protection directe des parcelles, la situation laissait craindre une véritable explosion des dégâts dès le printemps prochain. En effet, le mois de novembre est crucial pour la régulation des populations. C’est une période clef durant laquelle se fait environ un quart des prélèvements de sanglier. Sans cette régulation, la situation peut rapidement devenir complètement ingérable. La profession a donc défendu la nécessité de maintenir la chasse afin de protéger les cultures.

Collectivement, La FDSEA, les JA et la FDC du Tarn ont eu gain de cause et obtenu une dérogation au confinement pour «missions d'intérêt général» en matière de régulation d'espèces susceptibles de causer des dommages. C’est une véritable victoire et un soulagement pour l’agriculture tarnaise. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts vont pouvoir être régulées normalement.

Informations pratiques

Ainsi, il est désormais possible de chasser à tir :

• En battue ou à l’affut : le grand gibier (cerf, chevreuil, daim, mouflon et sanglier)

• A poste fixe : le renard, la corneille noire, le pigeon ramier (palombe) et le ragondin.

Il est également possible de piéger le renard, la corneille noire, la pie, la fouine, le rat musqué et le ragondin.

La réglementation encadrant la chasse ne change pas par rapport à l’arrêté préfectoral d’ouverture/ fermeture de la chasse pour le Tarn, cet arrêté n’est qu’une dérogation au confinement. Ainsi, les jours d’ouvertures et autres modalités restent les mêmes. Enfin, avant d’aller chasser, pensez bien à vous munir de votre attestation de déplacement en cochant la case «déplacement relatif à une mission d’intérêt général» et respecter les règles sanitaires.

Service syndical FDSEA81

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais