Le Paysan Tarnais 15 avril 2021 a 08h00 | Par Flavien ROUSSEL

Dossier irrigation : "plus de confort et une facture d'énergie réduite"

À Soual, les frères Rives ont fait installer une nouvelle pompe 45 kWh coiffée d'un variateur. Son pilotage à distance va permettre de gagner du temps quand celui-ci est compté.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L'armoire du variateur de pression (à gauche) est connectée au boîtier de communication à distance (à droite). © Le Paysan Tarnais Le capteur de pression est vissé à gauche de la conduite en sortie de pompe. © Le Paysan Tarnais Une antenne a été rajoutée sur la cabane d'irrigation pour communiquer à distance avec l'installation. © Le Paysan Tarnais

Dans ce secteur géographique, comme dans d'autres, l'autonomie fourragère du troupeau de 50 vaches laitières sur 70 ha est l'enjeu numéro un. "Je souhaite vraiment sécuriser le maïs fourrage, explique Jean-Luc Rives. Il faut que ça marche. Face aux dysfonctionnements de la vanne rencontrés l'an dernier, il fallait agir et au début, on souhaitait rénover la pompe et remplacer la vanne." Cette stratégie restait réalisable mais depuis la création du lac en 1993 et la dernière révision de pompe en 2004, le matériel a évolué et fait des progrès.

GAIN DE TEMPS...

La discussion avec Éric Dinaro (Ets Foulquier) a conduit à une solution moins coûteuse et moins risquée que l'ouverture de l'ancienne pompe : "La ferme de mon frère et la mienne vont bénéficier d'un nouvel outil qui va nous faire économiser du temps. Je pourrai être à la traite et démarrer l'irrigation sans aller à la cabane", commente l'éleveur. Il n'y rien de magique là-dedans. En réalité, pour ne plus faire d'aller-retour entre la station de pompage et les enrouleurs, un dispositif de commande à distance par connexion 3G a été installé. "Les deux agriculteurs auront des alertes sur leur téléphone en cas d'anomalie mais le grand intérêt réside dans le pilotage à distance de la nouvelle pompe sur laquelle est greffée un variateur", pointe le technico-commercial.

"Il n'y a pas besoin de télécharger d'application, tout se fait comme une consultation classique d'un site internet, précise Éric Dinaro. Ce fonctionnement évite la dépendance aux mises à jour ou à l'achat d'une application smartphone." Le portail internet affiche l'ensemble des paramètres de fonctionnement du variateur de pression. On peut saisir la pression souhaitée dans cette interface nommée Aquavision et l'électronique fait le reste en fonction de la courbe de la pompe que les techniciens indiquent au système. "Le pilotage progressif du variateur pour la mise en charge des conduites et l'arrêt préserve l'installation des coups de bélier", souligne le technicien.

...ET ÉCONOMIE D'ÉNERGIE

Les deux enrouleurs vont désormais recevoir un flux d'eau plus constant tout au long de leur travail. Pendant l'arrosage, le variateur régulera quasi-instantanément la pompe qui ne consommera plus de l'électricité en excès. "Avec les variateurs, on peut s'attendre à économiser 15 à 20 % sur la facture d'électricité, estime Éric Dinaro. Et ils offrent un avantage non-négligeable pour faire évoluer les installations d'irrigation avec des pivots." En effet, ces outils électroniques mesurent au plus près les variations de charge du réseau d'irrigation. Que ce soit un enrouleur ou un pivot qui soit branchés dessus, ils restent à l'écoute pour répondre à la consigne. Un nouvel exemple de la quête d'efficience et de la préservation des ressources dont fait preuve l'agriculture.

F. Roussel

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,