Le Paysan Tarnais 17 décembre 2020 a 08h00 | Par David Monnery

La FDSEA reste mobilisée pour limiter les effets du confinement

Le Conseil d'administration de la FDSEA s'est réuni vendredi 11 décembre dans le respect des gestes barrières. L'occasion de mesurer l'importance du travail syndical, surtout dans cette période.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Le conseil d'administration de la FDSEA du Tarn s'est réuni ce vendredi 11 décembre dans les locaux de la Chambre d'agriculture et dans le respect des gestes barrières imposés par la pandémie de Covid-19. Il a d'ailleurs été question en préambule de l'impact du virus sur les différentes productions agricoles avec un tour des filières tarnaises.

Le président, Philippe Jougla a présenté les enjeux d'un des principaux dossiers de l'année : la Pac post 2020. Les négociations vont bon train alors que sa mise en application est prévue pour le début de l'année 2023. "La future Pac doit ressembler le plus possible à l'actuelle", insiste le président de la FDSEA. Affichant la volonté de "défendre au mieux l'intérêt collectif de la ferme Tarn", Philippe Jougla a présenté la position de la FRSEA Occitanie qui repose sur six enjeux majeurs : l'équilibre du montant des DPB, l'éligibilité des personnes, la reconnaissance de tous nos territoires spécifiques, le recouplage des programmes sectoriels, l'accessibilité de l'ecoscheme à tous avec reconnaissance des pratiques vertueuses déjà existantes, et enfin l'assurance récolte et la gestion des aléas.

La zone vulnérable, malgré la réussite du combat de la FDSEA qui a permis à 42 communes de sortir du zonage en octobre, figure de nouveau à l'agenda syndical. La concertation officielle sur la révision du zonage a été lancée le 6 octobre. Après tout le processus administratif, la signature des arrêtés zones vulnérables par le préfet est prévue pour juin 2021.

La convention collective nationale de la production agricole et des Cuma s'appliquera, elle, dès le 1er janvier 2021 (lire le dossier en pages centrales). "Il s'agit d'une harmonisation au niveau national pour afficher une meilleure attractivité et faciliter la fidélisation des salariés", souligne Marie-Line Bruel, vice-présidente de la FDSEA. Ce thème de l'emploi a permis de remettre un coup de projecteur sur le nouveau groupement employeur, Agri emploi FD81. Cette structure départementale, pilotée par la FDSEA et son service emploi, se positionne comme une activité complémentaire du Service de remplacement. Son principal objectif est de fidéliser les salariés pour avoir un groupe permanent à disposition des employeurs, pour faire les différentes saisons (ail, vendanges, maïs, etc.) ou la réalisation de travaux réguliers sur l'année ou une partie de l'année.

Enfin, malgré le confinement qui limite les interactions sociales, la FDSEA rappelle l'importance de conserver des liens. Le syndicat s'est organisé pour proposer des temps d'échanges à distance avec notamment l'opération "Rendez-vous dans ton canap".

"Cette année a été dure pour tout le monde d'un point de vue économique, il ne faut donc pas laisser les gens s'enfermer chez eux, il n'y a rien de plus dangereux", conclut Laurent Viguier, co-secrétaire général de la FDSEA.

D. Monnery

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,