Le Paysan Tarnais 29 octobre 2020 à 08h00 | Par Flavien Roussel

La mission d'information parlementaire a fait étape à la Chambre d'agriculture du Tarn

Trois députés sont venus à Albi le 22 octobre pour une audition afin de construire leur rapport sur le fonctionnement et le financement des Chambres d'agriculture dans leur ensemble.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Travert (député de la Manche), Jean-Pierre Vigier (député de Haute-Loire) et Marie Christine Verdier-Jouclas (députée du Tarn) visiteront plus de 15 Chambres d’agriculture pour produire leur rapport. Des consultations sans déplacements ont aussi été menées auprès d'autres Chambres d'agriculture.
Stéphane Travert (député de la Manche), Jean-Pierre Vigier (député de Haute-Loire) et Marie Christine Verdier-Jouclas (députée du Tarn) visiteront plus de 15 Chambres d’agriculture pour produire leur rapport. Des consultations sans déplacements ont aussi été menées auprès d'autres Chambres d'agriculture. - © Le Paysan Tarnais

La menace de coupes budgétaires apparues à l'été 2019 dans le projet de loi de finances (PLF) reste de dans toutes les mémoires. Marie-Christine Verdier-Jouclas a rappelé comment les députés ont empêché l'inscription dans la loi des mesures qui auraient pu conduire à une nette réduction de budget. Devant les élus de la profession (départementaux et régionaux), la députée a expliqué que suite à ces craintes, elle avait demandé à Éric Woerth de créer une mission d'information parlementaire. «Il était évident de venir dans le Tarn», a précisé la députée, convaincue du caractère «précieux» de la Chambre.

BUDGETS et MISSIONS INSPECTÉS

Jean-Pierre Vigier, président de la commission, a rappelé les deux domaines d'enquête de la mission parlementaire. Sur le plan financier «nous avons l'assurance que 2021 se fera sans coupe budgétaire, a souligné l'élu de Haute-Loire. On voit que l'échelon départemental est indispensable pour maintenir l'accompagnement des agriculteurs.» À propos des missions, le député estime que «certaines peuvent être interdépartementales. Les chambres font un travail de qualité. Nous devons étudier les spécificités ailleurs en France. Le but reste de maintenir la qualité et la proximité ! [...] Sans agriculteurs, pas de territoires attractifs économiquement ni n'entretien de l'espace !»

PAS DE MUTUALISATION GÉNÉRALISÉE

Stéphane Travert, a rappelé le sérieux et la qualité du travail des agriculteurs en préambule insisté sur le fait qu'«on ne comprend bien l'agriculture que quand on va à sa rencontre». Le député de la Manche a également souligné la connaissance du territoire et les capacités de formation, d'innovation et d'aide à l'installation que procurent les Chambres. Initiateur d'une expérimentation de régionalisation en Normandie quand il était ministre de l'Agriculture, l'élu a précisé qu'elle concernait les fonctions supports (comptabilité, communication). «Quand c'est possible et souhaité, il faut laisser ces choses se faire. Ici, c'est totalement différent ; il y a treize départements contre cinq dans la Manche.»

DES DÉPUTÉS CONVAINCUS

L'avenir des salariés des chambres est un autre point important du travail des parlementaires. «On doit aller vers un statut unique, sans suppression des avantages acquis, a dit Stéphane Travert. Nous devons trouver comment faire pour avoir des salariés formés, proches de tous les agriculteurs.» En réponse aux préoccupations des élus, l'ancien ministre a estimé qu'il fallait laisser les agriculteurs travailler et trouver des moyens pour réconcilier l'agriculture et la société.

Le député de la Manche a repris le discours de ses collègues : «nous sommes tous les trois issus de territoires ruraux. Nous avons à coeur de défendre la ruralité». Le président de la mission, Jean-Pierre Vigier, a précisé qu'il était «hors de question de supprimer les Chambres départementales» selon lui et ses co-rapporteurs. Prévu pour la fin d'année, le rapport de la mission parlementaire et l'accueil qui lui sera fait sont attendus de pied ferme par la profession.

F. Roussel

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais