Le Paysan Tarnais 21 mai 2020 à 08h00 | Par D. Monnery

Le Département annonce des mesures pour soutenir l’agriculture

Une enveloppe pour le développement des circuits courts et la baisse des tarifs du laboratoire d’œnologie départemental ont notamment été annoncées par Christophe Ramond.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

En ces temps de crise sanitaire aux conséquences économiques et sociales multiples, le Département du Tarn se fait fort d’être au plus près de la population. C’est ce qu’a tenu à rappeler le président du Conseil départemental, Christophe Ramond, lors d’une conférence de presse le jeudi 14 mai à l’hôtel du Département. Voici ce qu'il fallait retenir.

Des mesures pour l’agriculture tarnaise

Plusieurs mesures ont été annoncées. Rappelons d’abord la mobilisation active du Département pour la réussite du drive fermier solidaire, “réalisé en un temps record”, salue Christophe Ramond. Pour aller plus loin dans la facilitation de la vente directe et le développement des circuits courts, une enveloppe de 500 000 euros sera mobilisée pour le développement du maraîchage. “Cela correspond à la réelle volonté des consommateurs de trouver des produits de saison et locaux”, souligne le président du Département. La part des produits tarnais dans la restauration collective du Département (collèges, Ehpad…), aujourd’hui de 36%, sera augmentée significativement.

Conscient des difficultés de la filière viticole, Christophe Ramond a déclaré que le Département travaille pour “l’accompagner de manière optimale. Plus qu’un atout économique, Gaillac est un symbole de notre département. Nous serons aux côtés du vignoble dans ses démarches auprès des ministères et de l’Union européenne.” Concrètement, cela passe par une réflexion menée avec le laboratoire départemental d'œnologie départemental “pour réduire coûts dans les prochains mois”.

Sur le front de l’emploi, une prime à l’embauche de 500 € par mois, sur six mois, sera instaurée début juin pour les entreprises recrutant un bénéficiaire du RSA, en CDD ou en CDI. “C’est du gagnant-gagnant pour l’entreprise qui se fait aider financièrement et pour le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA”, commente Christophe Ramond.

Pour soutenir et développer l’emploi saisonnier, à partir de juin également, il sera possible de cumuler le RSA et une rémunération saisonnière sur six mois. Là encore, cela doit permettre aux filières agricoles de trouver de la main d’œuvre tout en favorisant le retour à l’emploi de personnes en difficultés.

D. Monnery

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui