Le Paysan Tarnais 04 avril 2019 à 08h00 | Par D. Monnery

Les Restos du Cœur en quête de matériel pour leurs jardins d'insertion

L’association est à la recherche de mécènes ou de généreux donateurs qui voudraient bien les aider dans leur quête de tracteur pour son jardin d’insertion de Graulhet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

«Notre vieux tracteur est en train de rendre l’âme», se désolent les bénévoles des Restos du cœur en désignant la carcasse sans âge stationnée au fond du jardin d’insertion de Graulhet. Du coup, l’équipe redouble d’énergie pour trouver des mécènes ou des généreux donateurs qui voudraient bien les aider dans leur quête de matériel. «Un motoculteur, un tracteur… tout ce qui nous permettra de travailler ce sol gras et ingrat sera le bienvenu», commentent la présidente Anne Ramade et le vice-président, Jean Steichen. Et de mettre en avant les avantages fiscaux qui encouragent cette générosité.

Les restos du Cœur cultivent deux jardins d’insertion dans le Tarn. Deux hectares à Graulhet mis à disposition par la municipalité depuis les années 1980, et à peine moins à Mazamet. Chaque année, ces potagers permettent de récolter quarante tonnes de légumes. Cette production est répartie sur l’ensemble des quinze centres gérés par l’association dans le Tarn afin d’être distribués aux bénéficiaires.

Chacun de ces jardins emploie dix à douze personnes en insertion. Elles travaillent sous la supervision d’un encadrant technique maraîcher et une conseillère en insertion. «L’objectif de ces jardins est de remettre le pied à l’étrier aux personnes accueillies», explique Jean Steichen. À travers des contrats de quatre mois, renouvelables jusqu’à dix-huit mois, elles apprennent à respecter des horaires, à travailler en équipe, etc. L’objectif final est que chacun définisse un projet professionnel, dans quel que domaine que ce soit, afin de retrouver le chemin de l’emploi. «Nous avons par exemple accueilli un Afghan qui ne parlait pas un mot de français en juillet 2018, et là il vient de sortir avec son permis poids-lourd», se félicite le vice-président des Restos du cœur. Outre ces besoins en matériel, l’association cherche également à recruter des bénévoles pour l’aider dans ses missions.

D. MONNERY

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2627 | juin 2019

Dernier numéro
N° 2627 | juin 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui