Le Paysan Tarnais 16 avril 2020 à 08h00 | Par F. Roussel

Pari réussi pour le drive fermier solidaire

La première session du drive fermier s’est tenue en cinq points du Tarn les 9 et 10 avril. Ce dispositif exceptionnel transpirait l’enthousiasme comme nous l’avons vu sous le soleil d’Albi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Le Paysan Tarnais Les patrouilleurs du département se sont transformés en livreurs de légumes. © Le Paysan Tarnais Les mesures barrière de lutte contre le coronavirus n’ont pas empêché le dialogue qui avait lieu depuis l’arrière des véhicules. © Le Paysan Tarnais

Un cortège de voitures aux coffres ouverts, c'est l'étrange manège que les rares piétons et automobilistes ont aperçu sur des parkings dès le milieu d'après-midi. La Chambre d'agriculture et le Conseil départemental ainsi que l'Etat et les communes ont fait en sorte que plus de 400 automobilistes récupèrent leurs courses locales sans descendre de leur véhicule.

Avec son numéro de commande sous l'essuie-glace, chaque client longeait les producteurs qui chargeaient leur coffre selon les précommandes en ligne. Ceci dans le respect des mesures barrières Covid, sur les cinq points de retrait (Rosières, Gaillac, Saïx, Aéroport de Castres, Albi).

Des producteurs satisfaits

L'opération a produit de belles surprises, comme pour Philippe Guy, apiculteur à Puygouzon habitué aux foires et marchés : «Dix-sept commandes, c'est très bien pour un produit qui n'est pas vraiment de saison.» Maryline Fages (From d'aqui - Assac) est venue avec ses fromages et yaourts au lait de brebis. «J'ai fait en sorte de proposer un tarif accessible, explique l'éleveuse. Ce drive fermier est un bon moyen de faire découvrir les produits à de nouveaux consommateurs.»

Bertrand Fossoyeux est actuellement en woofing (travail en échange du gîte et du couvert) à la ferme de la Combe, située à Crespin. Les clients ont formulé «une trentaine de commandes de fromages de chèvres et yahourts, ce qui est un bon chiffre.» Même constat pour Xavier Arnaudet, éleveur de porc noir et producteur de lentilles à Paulinet : «pour un début, c'est bien. J'ai reçu 10 commandes que j'ai confectionnées avec des emballages adaptés.»

Maintenir et créer des liens

Ludovic Marlot proposait ses produits laitiers et a apprécié «l'engouement des consommateurs.» L'éleveur a reconnu des clients des marchés mais aussi des nouveaux. Il a constaté que l'ensemble de l'opération est une franche réussite. La viande et les volailles étaient également référencées. La ferme de Vers essaie de tenir le choc après la fermeture de plusieurs marchés. Le principe du drive demande «du travail logistique et une bonne organisation dans la préparation».

Même son de cloche pour la ferme de Rayssaguel qui apprécie ce genre d'initiative : «Le drive fermier est un dispositif qui attire des clients de tous âges.» Optimiste, Alexandre Rolland souhaite que la prise de conscience des consommateurs sur l'importance des bons produits d'origine locale se poursuive.

Les patrouilleurs routiers ont également prêté main forte : «Nous avons chargé les paniers de légumes à 13h30 chez Terra Alter pour venir à la Miliassolle ensuite. On se rend utiles pour ce drive qui, au final, aide tout le monde.»

Des efforts colossaux en un temps record

En cumulé, les cinq drives ouverts jeudi et vendredi après-midi ont généré un montant de commandes de 20 000 EUR avec plus de 400 commandes. Pour réussir ce tour de force, les équipes Circuits courts et Territoire de la Chambre ont saisi et qualifié 850 références en un week-end ! Le travail de l'ombre pour contacter les producteurs fermiers et faire le lien avec la partie visible du site internet a été intense. Il a aussi fallu implémenter le paiement en ligne avec l'Association Solidarités Agriculture Tarnaise.

La Chambre d'agriculture accueille de nouveaux producteurs et produits et réfléchit à de nouveaux points de retraits. La défense des agriculteurs tarnais continue avec des demandes auprès de la préfecture afin de rouvrir des marchés. Ceci, en complément des autorisations obtenues pour la vente à la ferme et la vente de plants maraîchers. Plus que jamais, ferme tarnaise travaille pour que les productions locales brillent et que les agriculteurs soient soutenus. Cela tombe bien, les commandes du drive fermier solidaire ont repris de plus belle pour la deuxième semaine.

F. Roussel

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui