Le Paysan Tarnais 12 mars 2020 à 08h00 | Par D. Monnery

Tarn Blonde d'Aquitaine Sélection entretient le lien entre éleveurs

Retour avec Jean-Paul Nouvel, président de Tarn Blonde d'Aquitaine Sélection sur l'assemblée générale du groupement qui s'est tenue le jeudi 5 mars à Tanus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Visite sur l'élevage du Gaec l'Echo limousin à Valence-d'Albi, sélectionneur de race limousine.
Visite sur l'élevage du Gaec l'Echo limousin à Valence-d'Albi, sélectionneur de race limousine. - © MDE81

Trois questions à Jean-Paul Nouvel, président de Tarn blonde d'Aquitaine sélection.

> Que retenez-vous de l'année écoulée ?

«Ce qui rythme l'activité, ce sont les concours. Nous sommes revenus sur la tenue du départemental à Réalmont, l'an dernier, marqué par la nouvelle organisation plus sécurisante pour le public. Ce nouveau schéma a été très bien accueilli par tout le monde. Il sera donc reconduit et même amélioré pour les prochaines éditions. Nous sommes également revenus sur notre voyage près de La Rochelle. Nous étions allés visiter l'un des meilleurs élevages de France avec 350 mères dans la zone protégée du marais poitevin. C'était très instructif.»

> Les résultats aux concours ont-ils une influence sur la notoriété de la filière tarnaise ?

«Oui. C'est délicat de mesurer les retours, mais l'élevage blonde d'Aquitaine tarnais bénéficie d'une très bonne reconnaissance de sa qualité. Cela fait parler du Tarn en France et à l'étranger.»

> Dans le cadre de votre assemblée générale, vous êtes allés visiter l'élevage du Gaec l'Echo limousin à Valence-d'Albi, sélectionneur de race limousine. Pourquoi ce choix ?

«On essaye toujours de trouver un thème qui change de l'ordinaire. C'est une conduite de troupeau différente de ce que l'on connaît, et c'est très intéressant de découvrir de nouvelles organisations, cela amène à réflexion. Chez eux, tous les vêlages sont regroupés sur septembre et octobre, et tout est en herbe, il n'y a ni céréales ni ensilage pour s'adapter à la physionomie de l'exploitation. Cela a été une visite très fructueuse d'autant que des sélectionneurs limousin voisins avaient même été conviés à cette rencontre. C'était très sympa de pouvoir échanger entre sélectionneurs. Même si on ne travaille pas avec la même race, on est liés par les mêmes problèmes.»

Propos recueillis par D. Monnery

Rendez-vous le 26 mars à Aussac

La vente annuelle de Blonde Pays d'Oc se tiendra le jeudi 26 mars à Aussac. Nouveauté cette année, la vente débutera le matin dès 10h, et non plus l'après-midi. 70 génisses seront proposées à la vente. DERNIÈRE MINUTE : la vente annuelle n'aura pas lieu compte tenu des mesures de précaution liées au coronarivus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui