Le Paysan Tarnais 21 décembre 2018 à 08h00 | Par A. Renault

Une convention pour les pompiers volontaires agriculteurs

Lundi 17 décembre était organisée une signature de convention pour les sapeurs-pompiers volontaires exploitants agricoles entre Christophe Saulières, président du service de remplacement du Tarn, Pascal Pelissou, représentant départemental de l’organisme Vivea fonds d’assurance formation des actifs non-salariés agricoles et Michel Benoit, président du conseil d’administration du SDIS du Tarn.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Chaque jour dans le Tarn, le Service départemental d’incendie et de secours intervient 64 fois soit 23 318 interventions en 2017. Plus de 80 % des interventions sont liées au secours à personne. Le SDIS 81 est constitué de 235 sapeurs-pompiers professionnels et de 1275 sapeurs-pompiers volontaires. Les 3/4 des 31 centres de secours du Tarn ne comptent que des volontaires qui doivent comme les professionnels se former tout au long de leur engagement. Ce sont des hommes et des femmes qui en plus de leur vie professionnelle et personnelle décident de s’engager pour aider les autres. Cette convention va permettre aux sapeurs-pompiers volontaires exploitants agricoles de s’absenter pour suivre leurs formations sans que l’activité de leur exploitation soit perturbée. Elle s’inscrit dans la mise en œuvre de la convention cadre signée entre le ministère de l’intérieur et le service de remplacement. A ce jour, ils sont 28 à pouvoir bénéficier de ce dispositif à condition d’adhérer au service remplacement. Concrètement le sapeur pompier volontaire agriculteur adhérent peut dans la limite de 20 jours par an faire appel à cette convention qui lui permettra d’assurer le cofinancement du salarié agricole mis à disposition par le service remplacement pendant sa formation de SPV. Le cofinancement est assuré par le SDIS 81 qui finance le remplacement et Vivea qui subventionne la formation organisée par le SDIS 81. L’agriculteur quant à lui renonce à percevoir les indemnités de stagiaire pendant sa formation. Les centres de secours tarnais dans les territoires ruraux manquent de sapeurs-pompiers volontaires. Cette convention concourt à la pérennisation du volontariat, enjeu majeur de société.

A. Renault

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2627 | juin 2019

Dernier numéro
N° 2627 | juin 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui