Aller au contenu principal

Agriculture de précision : faciliter tous les travaux avec l'autoguidage RTK

Pour sa ferme et son ETA basée à Aguts, Gérard Imart a sauté directement vers la précision centimétrique RTK il y a 5 ans. Ce choix, après deux ans en précision décimétrique, a fait la différence.

Avec la responsabilité de travailler au mieux près de 1 000 ha entre les terres des clients et la ferme, l'entrepreneur et agriculteur a rapidement équipé 4 tracteurs et la moissonneuse-batteuse avec la meilleure précision possible en autoguidage RTK. Il est désormais évident que tous les nouveaux tracteurs seront commandés avec la prédisposition pour l'autoguidage ; les derniers arrivés n'ont pas échappé à la règle. Le système, fourni par Agrimoderne, repose sur le signal des satellites, une base RTK et une transmission via une carte SIM. «Comme il n'y a jamais deux machines qui ont le besoin du signal RTK en même temps, nous avons une seule carte SIM que l'on déplace», précise Gérard Imart.

GAGNER DU TEMPS

Même s'il a fallu quelques années pour amortir le surcoût du signal RTK, Gérard Imart ne reviendra pas en arrière : «c'est vrai que quand on commence une saison, les premiers jours, on est bien concentré et pas fatigué, note l'entrepreneur. Mais au fil des jours, viser juste devient facteur de fatigue et avec des outils larges c'est encore plus difficile.» Le guidage RTK a fait ses preuves pour les semis de céréales en 6 mètres et surtout avec la moissonneuse équipée d'une barre de coup de 9 mètres : «On travaille à pleine largeur de coupe la plupart du temps. Et comme avec les tracteurs, on gagne du temps sur les demi-tours et les aller-retours.» Avec des tracteurs qui travaillent 800 à 1 000 h/an, chaque gain lié au guidage est démultiplié.

SUR LES RAILS DÈS LE SEMIS

Les semis au monograine réalisés en RTK facilitent les opérations suivantes. En plus de la pulvérisation, les chantiers de binage sont également facilités au fil de la saison. L'enregistrement dans le temps et dans l'espace des lignes de travail pour chaque parcelle offre un confort apprécié. «Un des tracteurs a également l'AutoTurn, c'est pratique, constate l'agriculteur. On peut lui indiquer combien de lignes sauter et il fait les demi-tours tout seul.» L'entrepreneur a désormais l'outil bien en main : «L'interface est simple. On enregistre les nouveaux outils dans la liste. Il faut faire un étalonnage et éventuellement rentrer un recroisement mais avec le RTK on n'en a pas besoin. Nous laissons le calibrage du tracteur au technicien de la concession.»

UNE CONSOLE PAR TRACTEUR

Si la carte SIM pour la correction RTK est le seul élément qui se déplace avec le chauffeur, ce n'est pas le cas des consoles de guidage. Chaque tracteur est équipé et le choix a été fait de ne pas déplacer l'écran de contrôle de machine en machine. Gérard Imart apprécie la connexion Isobus des consoles : «c'était indispensable avec tous les outils qui sont désormais sur ce standard. Et pour un tracteur qui n'est pas équipé en Isobus, c'est un moyen de le faire durer». En effet l'écran Claas gère la modulation de dose et la coupure de tronçons. Il est ainsi plus facile de dédier davantage de temps à la surveillance de l'outil sans gaspiller de l'énergie à viser droit à vue d'oeil.

F. Roussel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais