Aller au contenu principal

Cultures
Ail rose de Lautrec : une récolte 2021 compliquée

L’accès aux parcelles est difficile en raison des pluies de fin de printemps et de début d’été.

La récolte 2021 de l’ail rose de Lautrec ne s’ancrera pas aussi profondément dans les mémoires que la terre argileuse sur les roues des tracteurs. Les pluies de la fin du printemps et du début de l’été ont en effet rendu très compliqué l’arrachage de l’ail dans les terres argilo-calcaires du Lautrécois. Il fallait être suffisamment patient afin d’attendre que les parcelles soient assez sèches en surface avant de s’y aventurer, et suffisamment rapide dans l’exécution de la tâche pour éviter qu’un nouveau passage pluvieux ne vienne interrompre et retarder le chantier. Bref, “c’est stressant”, comme le résume le président du syndicat de l’ail rose de Lautrec, Gaël Bardou.
La comparaison est cruelle avec l’année 2020 où tout avait souri aux producteurs d’ail. Cette année, les conditions météorologiques et les problématiques sanitaires rencontrées par de nombreux producteurs font craindre des volumes en baisse. L’eau est arrivée à contretemps. Après avoir manqué au début du printemps où elle aurait été utile à la croissance des bulbes, elle est tombée abondamment au moment où on ne l’attendait plus. “Au début de la période de récolte, on ne pouvait pas passer partout, hormis dans les terres légères”, souligne Gaël Bardou. Résultat : cette récolte va demander bien plus d’attention qu’une année normale. Les bulbes arrachés ressortent pleins de terre. Il faut donc passer du temps à les déterrer, en prenant le temps et le soin nécessaires pour éviter d’endommager les têtes. “C’est beaucoup plus de travail”, commente Gaël Bardou.
Quels seront les impacts quantitatifs et qualitatifs de ces conditions si spéciales ? Ce n’est qu’une fois la période de séchage terminée que l’on saura si les craintes nées au moment de la récolte étaient véritablement justifiées. “On risque toutefois de manquer d’ail sous label”, estime Gaël Bardou.

L’ail à la fête, malgré tout

Après l’annulation de l’édition 2020 à cause de la Covid-19, la fête de l’ail devrait bien avoir lieu cette année, les 6 et 7 août. “La fête sera quasiment normale”, se réjouit le président du syndicat de l’ail rose de Lautrec Gaël Bardou. Quelques ajustements ont toutefois été rendus nécessaires par la situation sanitaire. Il n’y aura ainsi pas de concert, la soupe à l’ail sera distribuée en trois endroits pour éviter les attroupements, la jauge du repas du soir sera limitée, et moins de confréries participeront au grand chapitre. Mais le marché de producteurs et la randonnée sont bien maintenus, sous réserve que de nouvelles directives ne viennent remettre en cause au dernier moment l’organisation prévue.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Revalorisation des pensions basses à compter du 1er novembre
La MSA Midi-Pyrénées-Nord vous informe sur les modalités et les dates de versements.
PSN : conditionnalité sociale dès 2023, changements pour les légumineuses fourragères

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), le…

Comprendre la revalorisation des retraites agricoles
Votre pension sera-t-elle revalorisée ? De combien ? Voici deux exemples concrets pour comprendre le mécanisme et y voir plus…
Les charges flambent, les agriculteurs s'embrasent
Les agriculteurs tarnais se sont mobilisés en nombre pour allumer des feux de la détresse dans les campagnes tarnaises à l’appel…
Le chanvre : une diversification intéressante ?
Le potentiel de cette plante a été présenté lors d’une rencontre organisée par la Chambre d’agriculture du Tarn avec des acteurs…
Assurance récolte : Pacifica et Groupama vont augmenter les primes de 10 à 25% en 2022

Dans deux entretiens séparés à Agra Presse le 8 novembre, les assureurs Pacifica (Crédit Agricole) et Groupama ont confirmé la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais