Aller au contenu principal

Élevage
Arsoé de Soual : investir pour préparer l'avenir

À l’occasion de l’assemblée générale de l'Arsoé de Soual, son président Michaël Meyrueix a fait le point sur les projets de la coopérative, qui accompagne les éleveurs dans le numérique.

“Notre élevage affronte un contexte économique, climatique, sanitaire et sociétal compliqué. Ce n’est pas un événement ponctuel, c’est une situation structurelle et nous devons avancer en en tenant compte. Nos éleveurs sont de moins en moins nombreux et l’activité historique des structures baisse en conséquence. Dans ce contexte, notre modèle permet l’économie par la mutualisation. Il reprend de l’attrait face aux solutions individualisées. Ces dernières offrent certes plus d’autonomie mais à des coûts supérieurs. De nouvelles structures viennent d’ailleurs de nous rejoindre, preuve que notre philosophie garde tout son sens.”

Des projets...

“Nous devons revaloriser notre image. Car pendant que certains nous ignorent ou pire nous dénigrent, nous réalisons des projets avec succès. Nous délivrons des services locaux, des applications modernes utilisées sur tout le territoire national mais dont trop peu savent qu’il s’agit de réalisations de l’Arsoé. Nous n’avons pas à rougir du niveau technique de nos équipes et de nos réalisations, même si nous en parlons moins que d’autres. Nous devons aussi élargir le périmètre de nos services en les faisant connaître. Après des années où nous devions refuser ou repousser les demandes de projets par manque de disponibilités, les contraintes budgétaires de nos adhérents font que ce n’est plus le cas. Nous allons donc de nouveau proposer nos équipes, notre infrastructure et nos services mutualisés à de nouveaux domaines. Ce peut être tout autant chez nos adhérents que pour de nouvelles structures d’élevages, voire des coopératives agricoles d’autres secteurs, mais toujours dans notre logique de partage des coûts pour les réduire. Dans ce but, nous avons rejoint fi n 2022 le pôle de compétitivité AgriSud-Ouest Innovation.”

...et de l'investissement

"Nous allons investir dans la communication sur nos services et savoir-faire. Nous le ferons à l’extérieur mais aussi et surtout auprès de nos adhérents qui trop souvent ne pensent pas à nous pour des projets, tout simplement car ils ne savent pas que nous en réalisons des similaires. Il est aussi nécessaire d’investir dans notre outil de travail. En premier, dans l’humain, en investissant dans les personnes en place et le recrutement. Mais également investir dans le bâtiment. Le projet de rénovation a pu enfi n être lancé. Continuer d’investir aussi dans nos outils et la cybersécurité, avec par exemple la mise en place d’un pare-feu de nouvelle génération en 2023 et en 2024, le renouvellement planifié du cœur de notre infrastructure.”

L'activité en chiffres

• 31 salariés
• 26 369 heures de développement
• 5 550 heures d’assistance
• 155 partenaires
• 186 serveurs
• 20 To de données
• 95 407 SMS envoyés
• 111 applications
• 6 043 appels traités
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Un mois de mai très pluvieux dans le Tarn

À la mi-mai, les cumuls de pluie dans le département atteignent déjà plus de 100 mm dans plusieurs secteurs.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais