Aller au contenu principal

Arterris : “La plus faible récolte d'été de l'histoire du groupe”

L’effet combiné de la baisse des surfaces 20% à cause des mauvaises conditions climatiques qui ont sévi pendant toute la période des semis et des rendements en dessous de la norme est en cause.

© Le Paysan Tarnais

Le Groupe coopératif Arterris a annoncé le bilan de la récolte estivale dans un communiqué de presse. Au même titre qu’en 2019, les collectes sont hétérogènes tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif. Alors que 2019 représentait une année record en termes de rendement, la coopérative connaît cette année des rendements historiquement bas pour les céréales d’hiver (blé dur, blé tendre, autres céréales à paille, fourragères, colza et autres protéagineux). Ainsi, la récolte est 40% inférieure à celle de l’année dernière en raison des mauvaises conditions climatiques qui ont pénalisé les semis.

Blé dur

Arterris a collecté cette année moins de 200 000 tonnes de blé dur. La récolte est donc en baisse de 25% par rapport à l’année dernière. “Nous sommes confrontés à une grande diversité dans la quantité et qualité de la récolte selon la situation géographique des exploitations, analyse la coopérative. Ainsi à l’ouest du territoire, les cultures ont souffert des conditions climatiques pénalisantes pendant tout le cycle végétatif, de la période des semis jusqu’à la récolte. Les rendements comme la qualité en ressortent très hétérogènes et décevants. En revanche, les producteurs qui ont eu la possibilité de semer plus tôt ont dans l’ensemble de meilleurs résultats. A l’est, malgré des surfaces toujours très faibles, les rendements et les qualités sont satisfaisants.”

Blé tendre

A l’instar du blé dur, le blé tendre enregistre lui aussi des rendements très en baisse à l’ouest du territoire d’Arterris. “A cela s’ajoute une réduction des surfaces de plus de 20% à cause des mauvaises conditions climatiques qui ont sévi pendant toute la période des semis”, déplore la coopérative. La production du groupe accuse une baisse des volumes récoltés de plus de 50%.

Colza

Bien que semé cette année dans de bonnes conditions, le colza connaît lui aussi des rendements jugés “très décevants”. Malgré l’augmentation des surfaces de 20%, le volume de récolte reste stable par rapport à 2019, toujours à un niveau historiquement bas.

Autres céréales à paille, fourragères et protéagineux

Pour les autres céréales à paille comme les fourragères ou les protéagineux, le constat est similaire à celui observé en blé dur et blé tendre. Les rendements sont nettement en dessous de la norme à l’ouest. La récolte d’orge, dont la surface est restée stable, recule de 30%. Les pois ont connu une baisse de 10% des surfaces et une collecte en diminution de 45%.

La récolte estivale du groupe Arterris recule donc très nettement par rapport à celle de 2019 compte-tenu des conditions climatiques très défavorables. “L’effet combiné de la baisse des surfaces et des rendements, très en dessous de la norme, font de cette récolte la plus faible de l’histoire du groupe”, constate la coopérative.

D. MO.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais