Aller au contenu principal

Arterris : “La plus faible récolte d'été de l'histoire du groupe”

L’effet combiné de la baisse des surfaces 20% à cause des mauvaises conditions climatiques qui ont sévi pendant toute la période des semis et des rendements en dessous de la norme est en cause.

© Le Paysan Tarnais

Le Groupe coopératif Arterris a annoncé le bilan de la récolte estivale dans un communiqué de presse. Au même titre qu’en 2019, les collectes sont hétérogènes tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif. Alors que 2019 représentait une année record en termes de rendement, la coopérative connaît cette année des rendements historiquement bas pour les céréales d’hiver (blé dur, blé tendre, autres céréales à paille, fourragères, colza et autres protéagineux). Ainsi, la récolte est 40% inférieure à celle de l’année dernière en raison des mauvaises conditions climatiques qui ont pénalisé les semis.

Blé dur

Arterris a collecté cette année moins de 200 000 tonnes de blé dur. La récolte est donc en baisse de 25% par rapport à l’année dernière. “Nous sommes confrontés à une grande diversité dans la quantité et qualité de la récolte selon la situation géographique des exploitations, analyse la coopérative. Ainsi à l’ouest du territoire, les cultures ont souffert des conditions climatiques pénalisantes pendant tout le cycle végétatif, de la période des semis jusqu’à la récolte. Les rendements comme la qualité en ressortent très hétérogènes et décevants. En revanche, les producteurs qui ont eu la possibilité de semer plus tôt ont dans l’ensemble de meilleurs résultats. A l’est, malgré des surfaces toujours très faibles, les rendements et les qualités sont satisfaisants.”

Blé tendre

A l’instar du blé dur, le blé tendre enregistre lui aussi des rendements très en baisse à l’ouest du territoire d’Arterris. “A cela s’ajoute une réduction des surfaces de plus de 20% à cause des mauvaises conditions climatiques qui ont sévi pendant toute la période des semis”, déplore la coopérative. La production du groupe accuse une baisse des volumes récoltés de plus de 50%.

Colza

Bien que semé cette année dans de bonnes conditions, le colza connaît lui aussi des rendements jugés “très décevants”. Malgré l’augmentation des surfaces de 20%, le volume de récolte reste stable par rapport à 2019, toujours à un niveau historiquement bas.

Autres céréales à paille, fourragères et protéagineux

Pour les autres céréales à paille comme les fourragères ou les protéagineux, le constat est similaire à celui observé en blé dur et blé tendre. Les rendements sont nettement en dessous de la norme à l’ouest. La récolte d’orge, dont la surface est restée stable, recule de 30%. Les pois ont connu une baisse de 10% des surfaces et une collecte en diminution de 45%.

La récolte estivale du groupe Arterris recule donc très nettement par rapport à celle de 2019 compte-tenu des conditions climatiques très défavorables. “L’effet combiné de la baisse des surfaces et des rendements, très en dessous de la norme, font de cette récolte la plus faible de l’histoire du groupe”, constate la coopérative.

D. MO.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais