Aller au contenu principal

SALARIES
ASAVPA : enquête sur sa notoriété et les attentes des salariés agricoles

Dans le cadre de leur formation, un groupe de 5 étudiants de 1ére année de BTSA ACSE d’Ineopole Formation de Brens ont réalisé un travail de recherche action de 3 semaines pour le compte de l’ASAVPA.

© JC Gutner

Dans le cadre de leur formation, un groupe de 5 étudiants de 1ére année de BTSA ACSE d’Ineopole Formation de Brens ont réalisé un travail de recherche action de 3 semaines pour le compte de l’ASAVPA. Cette recherche se situe dans le cadre d’un travail de partenariat étroit développé depuis plus de 20 ans par la MFR avec les organismes professionnels du département. C’est ainsi que chaque année, 3 ou 4 études sont réalisées par les étudiants de cette formation.

Quelques pistes de réflexion

Sans rentrer dans les détails des conclusions et perspectives présentées courant mai 2013, quelques idées fortes ressortent de ce travail de recherche. Globalement, les salariés sont fiers que des jeunes étudiants (Vincent Alary, Hélène Bou, Mathieu Daniel, Line Lenerand, Anthony Martres) se soient intéressés à eux pour parler de leur métier. C’est un réel vecteur de communication et de lien pour l’ASAVPA. Mais cette dernière n’est pas réellement identifiée pour ce qu’elle est, une association de promotion du salariat agricole et non un syndicat de défense. Elle doit mettre plus en avant ses missions et ses projets au travers des outils de communication actuels plus pertinents. Cette insuffisance dans la connaissance et la reconnaissance de l’ASAVPA limite la motivation et l’engagement de certains. Les formations mis en place mériteraient d‘être mieux connues notamment dans les domaines hors viticulture où elle a une certaine notoriété. Elle souffre également d’un déficit d’image qui limite donc l’adhésion et l’engagement de certains et notamment des jeunes. D’autres éléments plus précis ont été diagnostiqués et abordés au cours des entretiens. L’information recueillie, les statistiques élaborées sont riches d’enseignement. Elles seront ainsi une base concrète pour améliorer image et services de la structure. Ce travail de fond, devrait permettre, également d’amener des éléments pour les élus et responsables de l’association pour la réflexion locale et nationale des ASAVPA. En tous cas un travail collaboratif enrichissant pour les 2 parties, étudiants de BTSA ACSE et les salariés agricoles.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais