Aller au contenu principal

Aussac : une vente animée et satisfaisante

Malgré un contexte difficile, cette 5ème vente d’Aussac se solde par la vente de 62 génisses sur les 64 proposées. Les prix moyens sont en légère hausse.

Malgré un contexte préoccupant pour les éleveurs bovins viande (augmentation des charges, réforme de la PAC, FCO..) cette 5ème vente d'Aussac a connu une demande soutenue et se solde par la vente de 62 génisses sur les 64 proposées et par des prix moyens en légère augmentation par rapport à l'année dernière.

L'association Blonde Pays d'Oc qui organise cette vente n'a pas ménagé ses efforts pour qu'elle soit une réussite. Le lot de génisses était plus homogène en qualité que les années précédentes et parfaitement préparé grâce aux bons soins de Benoit Tragné qui s'en occupe depuis la fin novembre.

Afin d'attirer des acheteurs plus nombreux, l'association a augmenté ses efforts d'information sur de nombreux contacts à l'étranger (Grèce, Belgique...) et sur certaines régions en France où la race progresse plus rapidement, notamment le Grand Ouest (Bretagne, Normandie, Pays de Loire et Poitou charentes ). Elle a également fait le choix cette année d'être présente sur de nombreux salons avec entre autres un stand au Simagéna à Paris.

Enfin, en plus des génisses, dans ce forum de la génétique Blonde d'Aquitaine on trouvait également à vendre des taureaux, des embryons, tous vendus (moyenne : 639 euros) à destination du Grand Ouest et du Sud Ouest et des doses de semences, toutes vendues (moyenne : 166 euros) à destination des Hautes Pyrénées et de la Belgique. 8 génisses se sont vendues à un prix supérieur à 4000 € et notamment Botine de l'élevage Sazy dans le Tarn et Garonne une génisse pleine qui a atteint la coquette somme de 6100 € (record de la vente) et qui ira poursuivre sa carrière de reproductrice en Charente Maritime.

Pour les autres génisses, le montant des enchères est resté plus raisonnable avec un prix moyen toutes catégories confondues ( de 13 à 34 mois) de 2184 € ce qui représente un excellent rapport qualité prix.
Les éleveurs de la région ne s'y sont trompés en achetant 17 des 62 génisses.

Mais c'est un éleveur grec venu à Aussac pour créer le premier troupeau de Blondes d'Aquitaine dans son pays qui au final aura acheté le plus d'animaux avec 27 génisses. La réputation de la race, la qualité des troupeaux de la région et du centre d'élevage d' Aussac dépasse bien largement nos frontières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais