Aller au contenu principal

Bien-être animal : Denormandie promet la «fin du broyage des poussins» courant 2022

Le ministre de l'Agriculture promet «la fin du broyage des poussins» mâles pour 2022, un projet de décret attendu «à la fin de l'été» devant imposer aux couvoirs de poules d'avoir «installé ou commandé» au 1er janvier prochain un appareil permettant de détecter le sexe des poussins dans l'œuf. «Au 1er janvier 2022, tous les couvoirs de poules devront avoir installé ou avoir commandé des machines permettant de détecter le sexe des poussins dans l'œuf, avant éclosion», a déclaré Julien Denormandie dans un entretien au Parisien daté de dimanche, ce qui permettra de mettre fin à l'élimination de «50 millions de poussins mâles juste après leur naissance chaque année en France». Début 2020, la France avait annoncé vouloir «interdire d'ici fin 2021» le broyage des poussins. L'Allemagne a voté en mai une loi interdisant le broyage des poussins mâles à partir du 1er janvier 2022. En France, «le Conseil d'État sera saisi à la fin de l'été d'un projet de décret précisant ces nouvelles obligations», a assuré M. Denormandie, et les appareils «devront obligatoirement être installés et mis en service dans le courant de l'année» dans les cinq couvoirs concernés. Selon lui, «les machines seront installées pour deux tiers de la production» du pays «dès la fin du premier trimestre 2022». Pour accompagner les professionnels dans un investissement de «plusieurs millions d'euros», «l'État accordera 10 millions d'euros sous forme de subventions, dans la limite de 40% du montant de chaque investissement», dans le cadre du plan France Relance.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les brebis en prison, les loups en liberté
L’Etat a dit que le loup était compatible avec l’élevage. “A vous de gérer M. le Préfet” préviennent les éleveurs tarnais, lors…
Prévention et retraite au cœur des débats
Réunis en assemblée générale à Cap Découverte dans le Carmausin, les délégués territoriaux de la MSA MPN sont revenus sur l’…
Le concours des vins du Gaillac reprend ses bonnes habitudes
Après deux années contrariées par la pandémie de covid, le concours des vins de Gaillac et du Tarn a repris ses quartiers à la…
Le préfet à la rencontre des arboriculteurs
Jeudi dernier aux Vergers de Penne, le représentant de l’État, François-Xavier Lauch, a pleinement mesuré les conséquences des…
Vers une nouvelle charte tarnaise des ZNT
Le cadre réglementaire local doit être corrigé suite à sa remise en cause à l’échelon national.
Merci Asat, bonjour La ferme tarnaise sur votre table !
Au sein de leur nouvelle association, les producteurs préparent l’ouverture des casiers connectés.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais