Aller au contenu principal

Bien-être et santé, les maîtres-mots du territoire Sor et Agout

Depuis 2013, le périmètre de la communauté de communes Sor et Agout est passé de 13 communes à 26. Une évolution rapide et importante pour les élus qui leur a donné l'occasion de travailler ensemble à l'élaboration de leur projet.

En 2010, la communauté de communes Sor et Agout, c'était 9 communes. Fin 2010, elle est passée à 13 et en 2013, elle s'agrandit encore, se composant désormais de 26 communes. Son périmètre s'étend le long de la RN 126. Il démarre des coteaux du Lauragais (Maurens-Scopont, Puylaurens) jusqu'à la Montagne noire (Dourgne, Escoussens) en passant en toute proche périphérie de Castres (Saïx, Soual). Elle compte 22 000 habitants, avec une population qui est globalement en augmentation même si de grosses disparités existent d'une zone à l'autre du territoire. Suite à l'extension de périmètre de la communauté de communes Sor et Agout, les élus communautaires ont réfléchi ensemble au projet de territoire qui pourrait créer de la cohésion. «Le projet de territoire détermine ce que l'on veut faire à moyen terme et les actions qui vont être menées prioritairement.»

Trois grands chantiers ont été inscrits au projet de territoire, qui donnent une vision à 15 ans d'une «offre qualifiée dans l'aire métropolitaine».

Sur le bien-être et le sport, premièrement. D'ici 2020, l'idée est d'arriver à proposer une offre qui s'adresse à tous les publics et qui permette à la fois la pratique «loisir» jusqu'à celle de haut niveau.

Deuxième chantier : renforcer la lisibilité économique du territoire. «l'objectif est de structurer les entreprises et les partenaires autour de trois pôles d'animation économique spécialisés : santé / bien-être, agricole et agro-alimentaire et bois» explique Eliette Dalmon-Cousteaux. «C'est notamment dans ce cadre qu'est menée toute l'action avec le comité de développement du Lauragais de la Chambre d'agriculture. Afin de conforter la présence des agriculteurs sur le territoire, les élus souhaitent initier la création et le développement d'ateliers, d'activités... et étudier la pertinence de la mise en place d'une couveuse agricole. Il y a une réelle volonté de conforter la présence de l'agriculture sur le territoire »

Le troisième chantier concerne l'amélioration de l'accueil sur le territoire au sens large. Initier une démarche de territoire à énergie positive, diversifier l'offre de logement notamment au coeur des villages, faciliter l'accès à la culture, améliorer la couverture numérique, développer les mobilités alternatives ou encore engager une réflexion intercommunale sur l'offre de soin. «Un projet maison de santé sur Verdalle est à l'étude. Avec les nouvelles limites de la communauté de communes, il a fallu également repenser toute l'organisation autour du tourisme. Nous avons créé un office du tourisme intercommunal, qui conserve deux bureaux : l'un à Dourgne, l'autre à Puylaurens. Et nous travaillons en réseau avec les autres offices du tourisme du pôle d'équilibre territorial et rural Pays de Cocagne. Désormais nous communiquons uniquement sur la destination «Pays de Cocagne». Là encore, dans un soucis de lisibilité et d'image!»

S. LENOBLE

* Le pôle d'équilibre territorial et rural (PETR) est la nouvelle dénomination des «pays». Le PETR Pays de Cocagne a été créé en 2015 et regroupe trois communautés de communes : Sor et Agout, Tarn Agout et Lautrecois Pays d'Agout.

A découvrir également dans notre dossier de cette semaine, un point sur l'agriculture du territoire et des reportages sur quelques entreprises et associations présentes dans la communauté des communes Sor et Agout.





Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais