Aller au contenu principal

Ça visse fort chez les agriculteurs pour le Tour de France

Les agriculteurs du canton de Lautrec-Vielmur-Saint-Paul sont en selle pour saluer le passage du peloton le vendredi 4 septembre. Des volontaires sont les bienvenus pour animer la fresque. Si vous souhaitez participer à ce moment convivial, n’hésitez pas à nous le faire savoir à la FDSEA.

© Archives Le Paysan Tarnais

Le Tour de France repasse sur les routes du Tarn, ce vendredi 4 septembre. Pour saluer le passage du peloton lors de cette septième étape qui partira de Millau pour arriver à Lavaur, les agriculteurs du canton de Lautrec-Vielmur-Saint-Paul se mobilisent afin de réaliser une fresque dans le cadre du concours "Les Agris aiment le Tour". Pour le thème imposé cette année, c'est le Tour qui dit merci aux agris. L'occasion de remettre en avant le rôle primordial joué par la profession pour nourrir la société au quotidien, comme le confinement l'a si bien mis en valeur. Grégory Galzin, administrateur territorial FDSEA aux côtés de Jean-François Alquier, et cheville ouvrière de cet événement nous en dit plus.

> Pourquoi avez-vous décidé de vous investir dans l'accueil du Tour de France cette année ?

"C'est toujours très important de pouvoir assurer la promotion de l'agriculture française et de tous les bons produits du terroir. On a vu lors du confinement à quel point le rôle de l'agriculture et de l'alimentation était important dans une société. Il nous semblait important de remettre ça en lumière pour ne pas le perdre de vue. Et puis c'est aussi important de nous retrouver entre agriculteurs et de retisser des liens, après avoir passé trois mois à ne pas voir grand monde..."

> Combien êtes-vous à participer à l'aventure ?

"Nous étions une grosse quinzaine en réunion. Pour la mise en place le jour de l'installation le lundi avant le passage du Tour, on devrait être entre quatre-vingts et cent personnes. Et pour le jour-J il faut que notre fresque soit animée alors on sera de nouveau nombreux sur place."

> La pandémie de Covid-19 a-t-elle compliqué cette préparation ?

"Oui, on ne peut pas faire ce que nous aurions souhaité. D'habitude on ouvre ce rassemblement à tout le monde, mais là, on a préféré limiter l'accès aux seuls agriculteurs des JA de la FDSEA et des anciens. On aurait aussi aimé mettre en place un marché de producteurs pour promouvoir nos productions et faire de l'animation pour le public, malheureusement ce ne sera pas possible comme on ne sait pas très bien où on va avec tout ça..."

> Vous aviez déjà participé à cet événement il y a quelques années lorsque le Tour était passé à Lautrec. Quel souvenir en gardez-vous ?

"C'est un très bon souvenir. On avait réalisé une carte pour mettre à l'honneur nos productions comme l'ail rose de Lautrec, les agneaux, les céréales, le vin, bref tout ce qui se fait dans le Tarn. Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, s'était arrêté. On lui avait servi un bol de soupe à l'ail et il avait discuté avec les agriculteurs du canton, c'était très sympa."

> L'organisation de ce rassemblement demande beaucoup de temps ?

"C'est un mois de réflexion et deux à trois jours de travail sur le terrain. D'habitude c'est en juillet, ça tombe mal en plein pendant les moissons, mais comme on sait que ça va attirer du monde et que les touristes seront là, ça nous motive. Là, c'est un peu différent parce qu'on ne sait pas du tout ce qui va se passer. À quoi ressemblera la caravane publicitaire, est-ce qu'il y aura du monde sur le bord de la route ?"

Propos recueillis par D. Monnery

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais