Aller au contenu principal

Energie
Carburant, électricité, intrants... L'agriculture doit réduire sa dépendance au fossile

Le 20 novembre, la chambre d'agriculture organisait à Técou une journée intitulée «Rendez-vous pro énergie». L'occasion d'explorer différentes pistes d'économies d'énergie sur les fermes.

Mardi 20 novembre, la chambre d'agriculture du Tarn organisait à Técou une journée intitulée «Rendez-vous pro énergie».
Mardi 20 novembre, la chambre d'agriculture du Tarn organisait à Técou une journée intitulée «Rendez-vous pro énergie».
© Le Paysan Tarnais

Mardi 20 novembre, la chambre d'agriculture du Tarn organisait à Técou une journée intitulée «Rendez-vous pro énergie». En début de matinée, Charlotte Bordet de l'association Solagro et Julien Nedellec, de la chambre d'agriculture, ont présenté les grandes lignes de la question de l'énergie en agriculture. Premier point important à retenir : les consommations d'énergie directe en agriculture représentent à peine 3% de la consommation d'énergie finale en France. Autant dire que ce secteur d'activité ne pèse pas lourd.

 

En revanche, l'énergie pèse lourd dans les dépenses des exploitations agricoles. Elle peut représenter entre 20 et 40% des charges. On distingue deux types de consommation énergétique sur les exploitations :

- la directe : fioul, électricité, gaz...

- l'indirecte : intrants, aliments, matériel, bâtiments....

Et Charlotte Bordet d'insister : «le poids de ces consommations d'énergie indirecte est loin d'être négligeable». Selon les sources, elles représentent entre 50 et 60%. «On comptabilise ainsi l'énergie fossile utilisée pour produire les matières premières des aliments, la fabrication des aliments composés, le transport, la production et le conditionnement des engrais minéraux, la manutention des engrais organiques, etc. Si on les rajoute aux consommations du secteur «agriculture», on arrive à 6% de la consommation énergétique française.»

 

1ères données sur la performance énergétique des fermes tarnaises

Julien Nedellec, conseiller spécialisé «énergie» à la chambre d'agriculture, a présenté les résultats de la trentaine de diagnostics réalisés sur le département du Tarn (bovins viande et lait) et des références disponibles sur Midi-Pyrénées (grandes cultures) (cf. ci-dessous). Il ressort que le fioul et l'électricité sont les postes énergétiques les plus consommateurs. S'ajoutent à ces deux points : l'aliment pour les éleveurs et les engrais pour les producteurs de grandes cultures. «Ces postes sont souvent les plus coûteux» souligne Julien Nedellec. Et quelque part, c'est une chance pour les agriculteurs : tout effort pour consommer moins d'énergie débouche sur un gain économique !

 

Mais le contexte étant ce qu'il est, pas toujours évident de réaliser des investissements économes en énergie, souvent encore plus chers que les autres équipements. Julien Nedellec s'est voulu rassurant. «Des choses toutes simples peuvent être mises en place. Des modifications plus profondes peuvent aussi être envisagées. Les investissements sont plus conséquents, mais les économies réalisées aussi !» En tout cas, pour beaucoup d'exploitants, la réflexion est lancée. Que les motivations soient économiques ou environnementales, l'agriculteur n'a finalement plus vraiment le choix. Comme l'a conclu Charlotte Bordet de Solagro, «quelques soient les constats et les scénarios envisagés, l'efficacité et la sobriété énergétiques sont dès aujourd'hui nécessaires.».



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais