Aller au contenu principal

Castration des porcelets : Denormandie espère trois options d'anesthésie locale d'ici 2022

En vue de l'interdiction de la castration à vif des porcelets au 1er janvier 2022, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé, lors de l'assemblée générale de l'interprofession porcine, le 6 juillet, qu'il avait pour objectif qu'au moins trois protocoles d'anesthésie locale soient rendus disponibles aux éleveurs à cette échéance. En effet, trois produits anesthésiques (et leurs protocoles d'application respectifs) intéressent la filière, qui ont été présentés lors de l'assemblée générale: la procaïne, qui est actuellement disponible, mais jugée insuffisamment efficace par certains vétérinaires ; le tri-solfen, qui ne dispose pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM) en Europe ; et la lidocaïne, dont l'AMM ne concerne pas le porc. «Deux des trois protocoles présentés ce matin sont d'ores et déjà mobilisables», a annoncé Julien Denormandie. «Le travail se poursuit avec l'interprofession et l'ANMV (agence nationale du médicament vétérinaire, ndlr) sur le troisième protocole, qui concerne une molécule non autorisée pour qu'il puisse être mis en place d'ici janvier 2022». Par ailleurs, l'assemblée générale n'a pas apporté de nouvel arbitrage professionnel sur ce dossier de la castration ; par exemple, la question de la prise en charge du surcout de la détection des carcasses odorantes - dont le CRP Bretagne propose qu'elle soit réalisée par Uniporc - n'a pas encore été réglée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais