Aller au contenu principal

Primaire
Chocolat artisanal : Qui veut goûter ?

Laurent Maya est venu raconter les secrets de sa fabrication.

L’école Sacré cœur de Lisle-sur-Tarn a accueilli Laurent Maya dans ses classes, qui possède en centre-ville une boutique spécialisée dans le chocolat.

De la fabrication…

Lorsqu’on est jeune, l’excitation est à son comble quand l’odeur du chocolat vient chatouiller nos narines. “Qu’est ce que le chocolat ? D’où vient-il ?” Ce sont les questions qui ont été posées aux élèves en début d’intervention. Tous les enfants ont pu s’exprimer à l’oral, et chacun d’entre eux a essayé de donner une définition de cet aliment gourmand. Laurent Maya a ensuite tenté d’expliquer le plus facilement possible son origine : ”Tout part des cabosses, qui proviennent du cacaoyer et qui contiennent les fèves de cacao. Ensuite, cette fève crue, on va pouvoir la torréfier et la cuire à plus de 100°C, c’est là que les arômes se créent !” Le tout en faisant passer dans les rangs les fèves qu’il utilise lors de la fabrication de son chocolat. Il poursuit le déroulement de son explication : “Maintenant je vais vous montrer et vous faire sentir ce que l’on obtient des fèves une fois qu’on les a broyées.” Une petite vidéo explicative et instructive a également été présentée aux élèves. À la fin de celle-ci, la chanson d’Annie Cordy “Cho Ka Ka O” résonna dans la classe, et a été reprise en chœur par tous les élèves, qui visiblement avaient bien révisé leurs classiques ! En plus d’une atmosphère gourmande, cela a rajouté une ambiance musicale à l’intervention, pour le plus grand bonheur des oreilles de leur maîtresse Carole !

… à la dégustation !

“On va faire un petit jeu, et ensuite nous allons goûter le chocolat”, indique Laurent Maya aux enfants spécialement ravis par la nouvelle. Durant ce petit jeu, il a expliqué que chaque chocolat était différent, et n’était pas toujours constitué des mêmes ingrédients. Pour schématiser, il a donné des légos à certains élèves : les jaunes représentaient le sucre, les rouge le cacao, les verts le lait, et les bleus le beurre de cacao. Ensuite, il a demandé à son jeune public de créer leur chocolat à partir de ces ingrédients : chocolat blanc, chocolat au lait, chocolat noir plus ou moins fort… les élèves se sont franchement bien prêtés au jeu, dans un niveau de décibels aussi élevé que la teneur en cacao de certains chocolats noirs présentés ! “Arrêtez le bruit sinon je repars travailler à la boutique et vous ne goûterez pas ce que je vous ai amené”, avertit Laurent Maya, qui sait pertinemment que ce niveau sonore représente la joie et le plaisir des enfants d’assister à son intervention. Par conséquent : Silence total dans la classe ! Les écoliers sont alors (enfin !) passés à l’étape de la dégustation, qui s'est trouvée plutôt variée : chocolats noirs 70 % et 85 %, chocolats au lait, chocolats blancs, orangettes confites enrobées, feuilletés au chocolat et au sarrasin…il y en avait pour tous les goûts. Évidemment, des techniques ont été élaborées et mises en place par les plus malins pour en avoir plus que les autres : “Je n’en ai pas eu”, se sont exclamés de nombreux élèves pour avoir une deuxième tournée, en vain ! Afin de clôturer cet instant de gourmandise, Carole a demandé à ses élèves s' ils avaient découvert un nouveau goût lors de l’intervention de Laurent Maya. “Oui le goût amer !” a été prononcé à l’unanimité par les enfants, visiblement ravis de cette agréable découverte gustative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le Tarn s'affiche en grand au SIA

Le Président du département, Christophe Ramond, et les équipes de Tarn Attractivité ont présenté le Bistrotarn édition 2024…

Théo Vergely, sur les traces du père

S’il est officiellement installé depuis le 1er février, Théo Vergely, 21 ans, parcourt l’exploitation familiale depuis son…

Albi : le blocage est levé mais la mobilisation continue

Une semaine de lutte qui s'est terminée par une dernière action en centre-ville et un grand barbecue, mais qui ne signe pas la…

FDO81 : attirer des jeunes, repousser le loup

La question du loup et celle du renouvellement des générations ont donné du fil à retordre à la Fédération départementale…

À Gaillac, la FDSEA et les JA poursuivent la mobilisation

Les agriculteurs tarnais se sont retrouvés le 17 février sur la place de la mairie pour montrer une nouvelle fois leur…

Jeunes Agriculteurs 81 : "être fort tous ensemble"

En pleine mobilisation syndicale albigeoise, l’assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Tarn s’est tenue à Lombers,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais