Aller au contenu principal

Climat: 44 % des importations européennes sont «très vulnérables» (recherche)

Dans une étude parue le 15 juin dans Nature Communications, des chercheurs néerlandais et espagnols estiment que 44% des importations européennes en volume seraient très vulnérables au changement climatique à l’horizon 2050 sous un réchauffement dépassant les 2 degrés. «C’est la gravité des sécheresses dans les pays exportateurs qui est le principal facteur», expliquent les chercheurs, citant le cacao, le café, l’huile de palme, le sucre de canne, et le soja parmi les matières premières les plus à risque. «Environ 60% du soja provient de zones qui seront très vulnérables à l’horizon 2050», soulignent-ils. Pour calculer des indices de vulnérabilité, les scientifiques ont calculé les importations virtuelles d’eau par pays et par matière première, en les comparant aux précipitations attendues avec les différents scénarios climatiques. Si les importations d’Indonésie, de Côte d’Ivoire ou du Brésil présentent un indice de risque élevé, les États-Unis, la Chine ou encore le Nigéria seraient des origines moins vulnérables, grâce à des changements attendus de régimes des pluies. «Les investissements chez les pays plus vulnérables pour améliorer la résilience face aux sécheresses et renforcer la gouvernance de l’eau pourraient réduire le risque climatique de l’UE», plaident les chercheurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Gasconne : l'excellence tarnaise récompensée
L’élevage conduit par Évelyne et Serge Esteveny a été récompensé des Sabots d’or pour la deuxième fois de son histoire à l’…
Le potentiel des métiers agricoles présenté aux jeunes tarnais
Près de 500 jeunes et demandeurs d’emploi ont participé à la journée “Les Métiers sont dans les champs”, le 14 octobre à la Cuma…
Border Disease : dépister pour mieux lutter
Des analyses sur lait de tank sont proposées pour repérer la maladie. Le coût de cette opération est pris en charge par le…
75è congrès FNSEA : les trois défis de l'agriculture
Christiane Lambert a précisé aux 1 200 délégués présents et au ministre de l’Agriculture les trois défis auxquels l’agriculture…
Tournesol : une moisson 2021 satisfaisante
L’année exceptionnellement favorable, pour la plante, a porté ses fruits côté rendement.
Ail rose de Lautrec : une année compliquée après une année record
La récolte 2021 est marquée par de faibles rendements du fait, notamment, d’une météo compliquée. La qualité reste au rendez-vous.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais