Aller au contenu principal

Comment améliorer la rentabilité de l'atelier grandes cultures ?

La Chambre d'agriculture et la FDCuma organisent une journée technique le jeudi 6 décembre à Flamarens sur les pistes d'amélioration de rentabilité de l'atelier grandes cultures.

© S. Leitenberger (Reussir)

Que vous soyez céréalier ou éleveur avec des cultures auto-consommées, la journée du 6 décembre à Flamarens est pour vous. Organisée par la Chambre d'agriculture avec la FDCuma, elle a pour objectif de détailler les pistes d'amélioration de la rentabilité de l'atelier grandes cultures.

Dans un contexte économique tendu, entre des rendements parfois décevants, des prix de vente pas toujours à la hauteur et le coût des carburants et autres intrants qui augmente, plusieurs questions se posent :

o quelle stratégie adopter dans un contexte de prix bas ?

o les mauvaises années se répètent, comment gérer ?

Le programme a été pensé pour donner aux agriculteurs des clés pour répondre à ces questions de manière large.

QUELLES ADAPTATIONS ?

Et si une adaptation de sa gestion des charges de mécanisation était une solution pour améliorer la rentabilité de l'atelier ? L'enjeu porte particulièrement sur des matériels nécessitant une dépense importante : l'investissement dans un tracteur ou une herse étrille n'ont pas le même impact sur les charges de mécanisation. Les stratégies de gestion du matériel sont nombreuses entre achat individuel, en Cuma, ou solution autre comme l'intervention d'une ETA, l'utilisation des sites de partage de matériel proposés par des Start up ... Un des ateliers de l'après-midi permettra d'aborder et d'échanger sur différentes stratégies de collectif au delà du matériel, notamment sur l'organisation des chantiers et pourquoi pas jusqu'à un assolement en commun avec le témoignage de la Cuma de Sentous (65).

LE CHOIX D'UN SYSTEME

Le choix du système a aussi son importance, certains systèmes étant plus résilients que d'autres et plus à même de permettre de meilleurs résultats économiques dans la durée. Il s'agit de raisonner à l'échelle de la rotation et non culture par culture. La réflexion intègre aussi bien la place des légumineuses, que l'allongement de la rotation. Et enfin, dans le contexte sociétal qui fait la promotion du bio, que penser des systèmes bio en terme de rentabilité ?

Un zoom sera proposé en atelier sur la valorisation de l'irrigation. Deux aspects seront abordés : le choix de la culture irriguée et du niveau de précocité selon les situations et l'intérêt de faire un diagnostic du matériel d'irrigation pour améliorer l'efficience de l'eau (bilan d'une campagne de diagnostics).

ET LES PHYTOS ?

Il est difficile d'organiser une journée grandes cultures sans parler de l'utilisation des phytos. Nous profitons de la fin d'un programme d'action piloté par Arvalis, dont un essai, suivi par la Chambre d'agriculture, était positionné dans le Tarn chez Marc Huc à Péchaudier, pour aborder la question de la réduction des herbicides. Un atelier présentera l'impact de cette réduction sur l'exploitation, tant au niveau technique qu'économique.

Nous clôturerons la journée par une démonstration de l'impact de la conduite du tracteur sur la consommation de carburant. Maîtriser cette conduite pourrait constituer une solution à court terme avec une incidence certaine sur les économies de charges.

La réflexion proposée est donc globale et se partage entre des interventions de la Chambre d'agriculture, de la FDCuma et d'Arvalis, ainsi que des témoignages d'agriculteurs. Pensez à vous inscrire pour le repas.

Rédigé avec le soutien financier de l'AEAG et du CasDAR


Retrouvez l'actualité agricole dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Inscrivez vous avant le 23 novembre auprès de la Chambre d'agriculture ou sur le site www.tarn.chambre-agriculture.fr. Inscription au repas (13,70 EUR) à adresser par chèque à l'ordre de l'Agent comptable de l'EPLEFPA du Tarn et adressé à Régine Blanquet - Chambre d'agriculture du Tarn 96, rue des Agriculteurs - BP 89 81003 ALBI Cedex 9.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais