Aller au contenu principal

Confinement : la lutte contre les dégâts de gibier peut continuer

Victoire syndicale : la préfète autorise les chasseurs à protéger les cultures agricoles. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts sur cultures vont pouvoir être régulées normalement.

© Racool Studio

Avec le confinement, une problématique majeure s’est posée, la protection des cultures. Au-delà de la protection directe des parcelles, la situation laissait craindre une véritable explosion des dégâts dès le printemps prochain. En effet, le mois de novembre est crucial pour la régulation des populations. C’est une période clef durant laquelle se fait environ un quart des prélèvements de sanglier. Sans cette régulation, la situation peut rapidement devenir complètement ingérable. La profession a donc défendu la nécessité de maintenir la chasse afin de protéger les cultures.

Collectivement, La FDSEA, les JA et la FDC du Tarn ont eu gain de cause et obtenu une dérogation au confinement pour «missions d'intérêt général» en matière de régulation d'espèces susceptibles de causer des dommages. C’est une véritable victoire et un soulagement pour l’agriculture tarnaise. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts vont pouvoir être régulées normalement.

Informations pratiques

Ainsi, il est désormais possible de chasser à tir :

• En battue ou à l’affut : le grand gibier (cerf, chevreuil, daim, mouflon et sanglier)

• A poste fixe : le renard, la corneille noire, le pigeon ramier (palombe) et le ragondin.

Il est également possible de piéger le renard, la corneille noire, la pie, la fouine, le rat musqué et le ragondin.

La réglementation encadrant la chasse ne change pas par rapport à l’arrêté préfectoral d’ouverture/ fermeture de la chasse pour le Tarn, cet arrêté n’est qu’une dérogation au confinement. Ainsi, les jours d’ouvertures et autres modalités restent les mêmes. Enfin, avant d’aller chasser, pensez bien à vous munir de votre attestation de déplacement en cochant la case «déplacement relatif à une mission d’intérêt général» et respecter les règles sanitaires.

Service syndical FDSEA81

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais