Aller au contenu principal

Confinement : la lutte contre les dégâts de gibier peut continuer

Victoire syndicale : la préfète autorise les chasseurs à protéger les cultures agricoles. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts sur cultures vont pouvoir être régulées normalement.

© Racool Studio

Avec le confinement, une problématique majeure s’est posée, la protection des cultures. Au-delà de la protection directe des parcelles, la situation laissait craindre une véritable explosion des dégâts dès le printemps prochain. En effet, le mois de novembre est crucial pour la régulation des populations. C’est une période clef durant laquelle se fait environ un quart des prélèvements de sanglier. Sans cette régulation, la situation peut rapidement devenir complètement ingérable. La profession a donc défendu la nécessité de maintenir la chasse afin de protéger les cultures.

Collectivement, La FDSEA, les JA et la FDC du Tarn ont eu gain de cause et obtenu une dérogation au confinement pour «missions d'intérêt général» en matière de régulation d'espèces susceptibles de causer des dommages. C’est une véritable victoire et un soulagement pour l’agriculture tarnaise. Avec cette dérogation, les populations susceptibles d’occasionner des dégâts vont pouvoir être régulées normalement.

Informations pratiques

Ainsi, il est désormais possible de chasser à tir :

• En battue ou à l’affut : le grand gibier (cerf, chevreuil, daim, mouflon et sanglier)

• A poste fixe : le renard, la corneille noire, le pigeon ramier (palombe) et le ragondin.

Il est également possible de piéger le renard, la corneille noire, la pie, la fouine, le rat musqué et le ragondin.

La réglementation encadrant la chasse ne change pas par rapport à l’arrêté préfectoral d’ouverture/ fermeture de la chasse pour le Tarn, cet arrêté n’est qu’une dérogation au confinement. Ainsi, les jours d’ouvertures et autres modalités restent les mêmes. Enfin, avant d’aller chasser, pensez bien à vous munir de votre attestation de déplacement en cochant la case «déplacement relatif à une mission d’intérêt général» et respecter les règles sanitaires.

Service syndical FDSEA81

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais