Aller au contenu principal

Viticulture
Confusion sexuelle : la méthode de lutte contre l’Eudémis progresse à Gaillac

Plusieurs viticulteurs gaillacois ont testé la confusion sexuelle dans leurs vignes lors de la dernière campagne. La démarche fait boule de neige pour 2014.

Deux types de diffuseurs sont disponibles sur le marché : Rak à droite, Isonet à gauche.
Deux types de diffuseurs sont disponibles sur le marché : Rak à droite, Isonet à gauche.
© Le Paysan Tarnais

 

Pour lutter contre l’eudémis, les viticulteurs sont confrontés à de nombreux échecs. Un mauvais positionnement des insecticides, des problèmes de rémanence des produits et d’efficacité des matières actives ou encore une mauvaise pulvérisation peuvent être à l’origine de ces difficultés. Depuis quelques années, la méthode alternative de la confusion sexuelle suscite de plus en plus d’intérêt. En 2013, 6 vignerons ont choisi de tester cette technique pour la première fois dans leurs vignes avec l’appui de la chambre d’agriculture. 5 îlots de 15 à 50 ha, historiquement sensibles, ont été constitués, pour un total de 120 ha. 2 conduits en conventionnel, 3 en viticulture biologique.

En 2014, la démarche fait boule de neige, 31 vignerons participeront à cette expérimentation sur près de 350 ha (5% du vignoble).

Il faut dire que deux bonnes nouvelles accompagnent ce début de campagne 2014 en ce qui concerne l’un des principaux freins à l’utilisation de cette technique, son prix :

- la mise en place d’une aide du conseil général, d’un montant compris entre 40 et 50 € / ha ;

- la baisse du prix des diffuseurs.

 

Retrouvez le bilan complet de la campagne 2013 du test «confusion sexuelle» en ligne sur le site de la chambre d’agriculture www.tarn.chambagri.fr


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais