Aller au contenu principal

Congrès SNPAR à Albi : la presse agricole sous tous les feux !

Le syndicat national de la presse agricole et rurale s'est réuni en congrès annuel à Albi les 2 et 3 juin derniers. La presse a le sentiment d’être sous tous les feux.

Albi, jeudi 2 juin. Les éditeurs de la presse agricole de toute la France prennent connaissance des innovations des fournisseurs.
Albi, jeudi 2 juin. Les éditeurs de la presse agricole de toute la France prennent connaissance des innovations des fournisseurs.
© Le Paysan Tarnais

La presse agricole prend position dans la réforme des soutiens à la presse. L’état revoit son dispositif d’aides. «Sur le principe, rien à redire ! Mais les écarts d’aides sont déjà tels qu’en rajouter, comme le fait la réforme en particulier quant aux coûts de distribution, finit par créer des situations qui s’apparentent à la distorsion de concurrence», analyse le président du Syndicat national de la presse agricole et rurale, André Dremaux. A ses yeux, la presse agricole est prise entre deux feux : soit trop technique pour être qualifiée de presse d’information générale et politique, soit pas assez technique pour avoir le droit de publier des annonces pour les produits vétérinaires. La presse cynégétique craint même, elle, d’être requalifiée en presse de loisir. En plus de la crise agricole et des changements du mode de lecture, la presse agricole a le sentiment d’être sous tous les feux. «Cette presse est produite par des petites entreprises et pas par des grands groupes. Nos entreprises, quand elles ne vont pas bien, elles disparaissent !», prévient André Dremaux.

Par ailleurs, les éditeurs de presse agricole ont largement profité de leur congrès annuel, les 2 et 3 juin à Albi (Tarn), pour échanger leurs expériences ou leurs projets collectifs. Par exemple, ils entament une réflexion sur la transformation de leurs modèles économiques ou sur les liens qu’ils peuvent tisser avec leurs homologues étrangers. Ils ont primé des initiatives éditoriales remarquables : une rubrique pour expliquer l’agriculture aux enfants, un observatoire du prix du lait, la refonte éditoriale d’un hebdomadaire local, le lancement d’un magazine collaboratif électronique, etc.

E. YOUNG




Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais