Aller au contenu principal

Contrôle individuel à Soual : haut niveau génétique sous surveillance !

Dans le cadre de son dossier sur le schéma de sélection collectif de la Blonde d'Aquitaine, le Paysan Tarnais a visité Midatest à Soual, une entreprise d'importance en terme de sélection génétique. Exemple avec le contrôle individuel des jeunes mâles blonds.

La station accueille une seule série, constituée de 45 à 50 mâles qui arrivent en deux fois, en octobre et en décembre.
La station accueille une seule série, constituée de 45 à 50 mâles qui arrivent en deux fois, en octobre et en décembre.
© Le Paysan Tarnais

 

En race Blonde d'Aquitaine, le contrôle individuel évalue chaque année environ 50 mâles. Et il se déroule à Soual, au lieu-dit Les Nauzes. La station acceuille une seule série, constituée de 50 mâles qui arrivent en deux fois. «Au minimum 15 rentrent début octobre, au minimum 25 rentrent début décembre et au total, ils doivent être entre 45 et 50» explique Denis Boichon, responsable du service génétique à Midatest. Le séjour à la station des Nauzes commence toujours par une phase d'adaptation. «D'une durée de 28 jours minimum, cette période sert à gommer les effets élevage.»

 

Démarre ensuite le contrôle individuel à proprement parler. «Pendant 84 jours, nous allons suivre ces jeunes mâles qui sont tous élevés de la même manière. Une double pesée, deux pesées à un jour d'intervalle, est réalisée en début de contrôle. Les taureaux sont ensuite pesés une fois par mois. A la fin du contrôle, une double pesée est à nouveau effectuée, ainsi qu'un pointage, une prise des mensurations et la mesure de l'ouverture pelvienne.»

 

Autre spécificité du contrôle individuel : l'évaluation de l'efficacité alimentaire. «Les veaux sont à la paille et au concentré. Le DAC est réglé de manière à ce que la dose soit augmentée à partir du moment où elle a été consommée. Ils sont quasiment à volonté. On compare ensuite la croissance au cumul des quantités ingérées et l'on obtient le coefficient d'efficacité alimentaire. Celui-ci est pris en compte dans l'indexation des animaux.»




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Pac 2023 : un « droit à l’erreur » venu du ciel
En vigueur à partir du printemps, la Pac 2023-2027 sera celle de la mise en œuvre du Système de suivi des surfaces en temps réel…
FDSEA : un mandat riche d’actions s’achève
L’assemblée générale élective de la FDSEA du Tarn, le vendredi 27 janvier, a rassemblé de nombreux agriculteurs. L’occasion d’…
La Région veut développer les filières agricoles
Les élus tarnais ont présenté le budget de la Région pour l’année 2023. Plus de 77 millions d’euros seront consacrés à l’…
Gagner en efficacité pour pérenniser l'exploitation
Benoît et Cédric Barria, éleveurs d’ovins et bovins viande à Montirat, ont aménagé leur exploitation pour diminuer la pénibilité…
Une agriculture plus productive et territorialisée en 2050 ?
Comment adapter la production agricole régionale à l’horizon 2050 ? C’est ce qu’ont tenté de présenter des intervenants de la…
"Arriver à concilier ambition économique et environnementale"
L’avenir de l’agriculture tarnaise dans les 20 prochaines années sera le thème de l’AG de la FDSEA ce vendredi. André Cascailh,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais