Aller au contenu principal

«Dérogation tournesol» : toutes les précisions

La «dérogation tournesol» est maintenant officielle. Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l’arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol.

Nous connaissons maintenant les dispositions définitives de la « dérogation tournesol ». Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l'arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol :

«Par dérogation à l'article 3 de l'arrêté du 9 novembre (...), la mise en culture de tournesol sur précédent tournesol est autorisée jusqu'au 15 juin 2009.
La dérogation visée à l'article 1er du présent arrêté est accordée dans les conditions cumulatives suivantes :
- obligation de semer une variété différente de celle implantée sur la parcelle en 2008 ;
- obligation d'utiliser une variété résistante, a minima, aux races 710, 703 et 304.
- obligation d'utiliser des semences non traitées à l'aide d'une préparation phytopharmaceutique à base de méfénoxam autorisée à la mise sur le marché des intrants visant un usage tournesol « Traitement de semences » mildiou.
- obligation d'utiliser des semences certifiées.
Il est recommandé de compléter ces obligations par les dispositions cumulatives suivantes :
- semer sur un sol bien ressuyé, le semis est effectué au moins cinq jours après une période pluvieuse ;
- ne pas semer la veille d'une forte pluie annoncée ;
- assurer une destruction précoce des repousses de tournesol ;
- effectuer un contrôle maximal des adventices de la famille des composées sensibles au mildiou.
Tout usage de la dérogation prévue à l'article premier du présent arrêté est soumise à déclaration préalable auprès du service chargé de la protection des végétaux de la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, a minima dans les trois jours qui précèdent le semis.»

Cliquez ici pour télécharger le courrier-type de dérogation

D'un point de vue pratique, le plus prudent consiste bien entendu à éviter de semer du tournesol à la suite d'un tournesol. Vous avez la possibilité de semer par exemple du sorgho, suivi en 2010 d'un tournesol afin de ne pas risquer la fusariose sur une céréale et de «retomber sur ses pattes» au niveau de l'assolement. L'élimination des repousses de tournesol ne peut se faire qu'à la binette ou à la bineuse ...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais