Aller au contenu principal

«Dérogation tournesol» : toutes les précisions

La «dérogation tournesol» est maintenant officielle. Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l’arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol.

Nous connaissons maintenant les dispositions définitives de la « dérogation tournesol ». Voici les principaux éléments de l'arrêté du 25 mars 2009 modifiant l'arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol :

«Par dérogation à l'article 3 de l'arrêté du 9 novembre (...), la mise en culture de tournesol sur précédent tournesol est autorisée jusqu'au 15 juin 2009.
La dérogation visée à l'article 1er du présent arrêté est accordée dans les conditions cumulatives suivantes :
- obligation de semer une variété différente de celle implantée sur la parcelle en 2008 ;
- obligation d'utiliser une variété résistante, a minima, aux races 710, 703 et 304.
- obligation d'utiliser des semences non traitées à l'aide d'une préparation phytopharmaceutique à base de méfénoxam autorisée à la mise sur le marché des intrants visant un usage tournesol « Traitement de semences » mildiou.
- obligation d'utiliser des semences certifiées.
Il est recommandé de compléter ces obligations par les dispositions cumulatives suivantes :
- semer sur un sol bien ressuyé, le semis est effectué au moins cinq jours après une période pluvieuse ;
- ne pas semer la veille d'une forte pluie annoncée ;
- assurer une destruction précoce des repousses de tournesol ;
- effectuer un contrôle maximal des adventices de la famille des composées sensibles au mildiou.
Tout usage de la dérogation prévue à l'article premier du présent arrêté est soumise à déclaration préalable auprès du service chargé de la protection des végétaux de la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, a minima dans les trois jours qui précèdent le semis.»

Cliquez ici pour télécharger le courrier-type de dérogation

D'un point de vue pratique, le plus prudent consiste bien entendu à éviter de semer du tournesol à la suite d'un tournesol. Vous avez la possibilité de semer par exemple du sorgho, suivi en 2010 d'un tournesol afin de ne pas risquer la fusariose sur une céréale et de «retomber sur ses pattes» au niveau de l'assolement. L'élimination des repousses de tournesol ne peut se faire qu'à la binette ou à la bineuse ...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les éleveurs tarnais en concours ce week-end à Saint-Gaudens
Au National limousin à Limoges où sur le ring des Pyrénéennes à Saint-Gaudens, la qualité des élevages tarnais sera bien…
La nouvelle carte de la zone vulnérable est sortie
Tout le nord et la moitié est du département sont désormais classés dans la nouvelle cartographie de la zone vulnérable…
Deux Tarnais en finale nationale de labours

Grâce à leurs belles prestations sur les terres du Gers lors de la finale régionale de labours, les Tarnais Romain Enjalran (…

Septembre sera placé sous le signe du don agricole
Les Journées nationales du don agricole organisées en Occitanie et dans toute la France en septembre.
Porc : une visite imminente d'inspecteurs chinois redoutée par les abattoirs français

Alors que l'Empire du milieu ralentit ses importations de viandes de porc pour tenter de stabiliser son marché intérieur, des…

Les JA régalent encore pour un soir à la ferme
La dernière soirée de la saison aura lieu ce samedi 4 septembre à Lempaut.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais