Aller au contenu principal

Didier Codecco : «pour survivre, il faudra produire ce qui se vend !»

Le veau fermier du Lauragais a tenu son assemblée générale à Puylaurens, le 30 mars dernier. Une réunion marquée par le contexte difficile pour la filière du veau sous la mère. L’avenir de la coopérative est en jeu.

La production accuse une nouvelle baisse en 2009, avec 226 veaux de moins qu'en 2008.
La production accuse une nouvelle baisse en 2009, avec 226 veaux de moins qu'en 2008.
© Le Paysan Tarnais

Didier Codecco, le président de la coopérative du veau fermier du Lauragais, a souhaité prendre le taureau par les cornes, à l'occasion de l'assemblée générale du 30 mars dernier. Pas question pour lui de se voiler la face et de ne pas aborder les points faibles de la coopérative.
Car le contexte de diminution des prix de vente, d'augmentation des charges et de baisse de la consommation impacte directement le revenu des éleveurs et les modes de commercialisation mis en place par la coopérative.
La production accuse une nouvelle baisse en 2009, avec 226 veaux de moins qu'en 2008. Il en va de même pour le nombre d'éleveurs, qui est passé de 159 à 145. « Force est de constater que notre production n'est pas épargnée par le déclin qui touche l'élevage en général. »
Didier Codecco a tout d'abord mis en exergue la régression de l'homogénéité et de la qualité des carcasses en soulignant que le nombre de veaux labellisables ne représente que 63 % de la production totale commercialisée.
Les boucheries sous contrat label rouge se réduisent au même rythme que la production, et les contraintes n'incitent pas de nouveaux clients à adhérer au label.
« Face à des prix qui stagnent et des charges que lesquelles nous n'avons aucune emprise, la conséquence évidente est un alourdissement général des carcasses, qui à 149 kg, ont augmenté de 4 kg en moyenne » a également relevé le président de la coopérative. Une évolution qui ne facilite pas la commercialisation...

Envie d'en savoir plus ? Retrouvez l'article complet dans le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
A69 : le territoire se prépare à l’arrivée de l’autoroute
Le comité de développement territorial a pour objectif de fédérer tous les acteurs concernés par la construction de l’A69.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais