Aller au contenu principal

Foncier
Dominique Granier réélu président de la Safer Occitanie

Seul candidat à sa succession lors de la 4e assemblée générale de la safer Occitanie, Dominique Granier, vigneron gardois de 60 ans veut accélérer sur l’installation.

Sur la photo (de gauche à droite) : Dominique Barrau, vice-président, Frédéric André, directeur général de la Safer Occitanie, Dominique Granier, président de la Safer Occitanie, Michel Baylac, vice-président.
© Safer Occitanie

«La Safer grandit, je grandis avec elle». Dominique Granier vient d’être réélu, entouré de ses deux vice-présidents, Dominique Barrau et Michel Baylac. Dominique Granier, 60 ans, économiste de formation, vigneron dans le sommiérois depuis 34 ans et durant 18 ans président de la Chambre d’agriculture du Gard, a rappelé ses priorités : une présence forte sur tous les territoires et toutes les missions de l’entreprise, l’installation et le renouvellement des générations en agriculture, un défi vital pour l’avenir des territoires ruraux, et le foncier nourricier. Le tout en rassemblant l’ensemble des administrateurs et en s’appuyant fortement sur les Comités techniques départementaux, qu’il a coutume d’appeler «le parlement du foncier». 
«Je partage cette vision avec les vice-présidents Dominique Barrau et Michel Baylac et les 13 présidents de Comité technique départemental avec lesquels nous avons construit une collaboration de confiance, déclare-t-il. Je remercie vivement l’implication des membres du Conseil d’administration, déterminante dans notre dynamique positive. La crise sanitaire n’a pas nui à la qualité permanente de nos travaux !».

L’installation : encore plus !

Le renouvellement des générations en agriculture est vital pour l’avenir des territoires ruraux. C’est pourquoi l’installation des agriculteurs est au cœur des missions de la Safer Occitanie. En 2020, près de 7 000 hectares en faveur de l’installation ont représenté le tiers des superficies qu’elle traite annuellement. L’assemblée générale de la société anonyme a voté en juin 2019 la création du fonds d’aide à l’installation. Ce dispositif innovant permet la prise en charge par la Safer sur ses fonds propres de 100% des frais notariés du jeune qui s’installe (plafonné à 2 000 €). Depuis sa création, 110 jeunes agriculteurs ont bénéficié de cette aide financière.
En raison des conséquences engendrées par l’épisode de gel subi ces dernières semaines et tenant compte des dérèglements climatiques récurrents que risque de subir dans l’avenir le monde agricole en Occitanie, il apparaît indispensable d’aider les jeunes agriculteurs à se prémunir du risque en les incitant à mieux protéger leur outil de travail.
Pour étendre et compléter ce dispositif et inciter les jeunes agriculteurs à s’assurer, le Conseil d’administration de la Safer Occitanie a proposé d’y inclure la participation de la Safer Occitanie à l’assurance récolte la première année d’installation avec un plafond de 1 000 euros, sur justificatif et avec les mêmes critères d’éligibilité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Gasconne : l'excellence tarnaise récompensée
L’élevage conduit par Évelyne et Serge Esteveny a été récompensé des Sabots d’or pour la deuxième fois de son histoire à l’…
Le potentiel des métiers agricoles présenté aux jeunes tarnais
Près de 500 jeunes et demandeurs d’emploi ont participé à la journée “Les Métiers sont dans les champs”, le 14 octobre à la Cuma…
Border Disease : dépister pour mieux lutter
Des analyses sur lait de tank sont proposées pour repérer la maladie. Le coût de cette opération est pris en charge par le…
75è congrès FNSEA : les trois défis de l'agriculture
Christiane Lambert a précisé aux 1 200 délégués présents et au ministre de l’Agriculture les trois défis auxquels l’agriculture…
Tournesol : une moisson 2021 satisfaisante
L’année exceptionnellement favorable, pour la plante, a porté ses fruits côté rendement.
Ail rose de Lautrec : une année compliquée après une année record
La récolte 2021 est marquée par de faibles rendements du fait, notamment, d’une météo compliquée. La qualité reste au rendez-vous.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais