Aller au contenu principal

Portrait
Émilie Albert, éleveuse bovine à Villeneuve-sur-Vère

  

Pouvez-vous vous présenter ?

"Je m’appelle Emilie Albert, j’ai 38 ans et j’ai deux enfants de 7 et 11 ans. Depuis 2006, je suis associé en GAEC avec ma mère sur une exploitation de bovins viande à Villeneuve-sur-Vère. Nous avons 50 bêtes en production de veau d’Aveyron et du Ségala. On a aussi 75 hectares en fourrage et céréales. En parallèle, je suis également adhérente aux JA pour la dernière année à cause de mon âge. La suite logique, c’est la FDSEA après. Pendant deux mandats, j’ai été présidente du canton d’Albi aux JA. C’était un bon moyen pour se retrouver et évoquer les sujets du moment."

Pourquoi avoir choisi cette profession ?

"J’ai toujours baigné dans le milieu agricole. Mes parents ont repris l’exploitation en 1989, je les aidais souvent. Puis j’ai fait un BTS Acse à Fonlabour avant de m’associer en 2006. Ma mère prend la retraite cette année donc à partir de cet été, je serai seule à la tête de l’exploitation, que l’on va convertir en EARL. Mes enfants sont aussi souvent avec moi à la ferme, je vais même parfois les chercher en tracteur à l’école !"

Que représente pour vous la place de la femme aujourd'hui dans l'agriculture ?

"On est tout à fait capable d’être cheffe d’exploitation. Aujourd’hui, la mécanisation fait que l’on est de moins en moins confronté aux charges lourdes. Si c’est le cas, on essaye d’adapter nos techniques pour que ce soit moins contraignant. Je pense que l’on a également une aisance plus naturelle dans les tâches administratives ou le relationnel avec les bêtes. Mais je dis souvent aussi que j’ai un double métier avec les enfants. Il faut les amener à l’école le matin, aller les chercher le soir et s’en occuper, même si aujourd’hui ils sont grands. Cela demande une organisation particulière."

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Un mois de mai très pluvieux dans le Tarn

À la mi-mai, les cumuls de pluie dans le département atteignent déjà plus de 100 mm dans plusieurs secteurs.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais