Aller au contenu principal

Engrais azotés : un impact «extrêmement violent» sur les exploitations (FranceAgriMer)

Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, a jugé le 13 octobre «extrêmement violent» l’impact des engrais azotés, avec une flambée des prix et des «difficultés d’approvisionnement». «L’impact (des engrais azotés) sur les exploitations va être extrêmement violent», a-t-il déclaré en conférence de presse. D’une part, leurs prix explosent. La solution azotée atteint 615 €/t, contre moins de 180 €/t un an plus tôt, d’après ses chiffres. Cela représente une charge supplémentaire pour les agriculteurs. Le poste engrais azotés subit une augmentation de 150 à 200 €/ha, à comparer aux 100 à 150 €/ha initiaux, selon lui. D’autre part, la disponibilité des produits est «la vraie inquiétude». Benoît Piètrement, en tant que président de la coopérative marnaise Novagrain, exprime des «difficultés d’approvisionnement». «Sur le printemps qui va venir, rien ne dit aujourd’hui qu’on pourra avoir accès aux engrais azotés», souligne-t-il. Conséquence, des agriculteurs se posent la question de modifier leur assolement. Non pas en ce qui concerne les cultures d’hiver, d’après lui. Mais des cultures d’été exigeantes en azote, comme le maïs, risquent d’en faire les frais au profit de cultures moins gourmandes, comme l’orge de printemps, le tournesol, voire les protéagineux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Gasconne : l'excellence tarnaise récompensée
L’élevage conduit par Évelyne et Serge Esteveny a été récompensé des Sabots d’or pour la deuxième fois de son histoire à l’…
Le potentiel des métiers agricoles présenté aux jeunes tarnais
Près de 500 jeunes et demandeurs d’emploi ont participé à la journée “Les Métiers sont dans les champs”, le 14 octobre à la Cuma…
Tournesol : une moisson 2021 satisfaisante
L’année exceptionnellement favorable, pour la plante, a porté ses fruits côté rendement.
Border Disease : dépister pour mieux lutter
Des analyses sur lait de tank sont proposées pour repérer la maladie. Le coût de cette opération est pris en charge par le…
75è congrès FNSEA : les trois défis de l'agriculture
Christiane Lambert a précisé aux 1 200 délégués présents et au ministre de l’Agriculture les trois défis auxquels l’agriculture…
Ail rose de Lautrec : une année compliquée après une année record
La récolte 2021 est marquée par de faibles rendements du fait, notamment, d’une météo compliquée. La qualité reste au rendez-vous.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais