Aller au contenu principal

Épamprer et désherber en un seul passage dans les vignes

Reçues début mai, les brosses Multi-Clean ont été mises à l'épreuve dans les vignes de Francis Terral. Les premières utilisations sont prometteuses.

La brosse a bien fonctionné en conditions humides. Les lanières n'ont pas causé de dégâts sur les ceps.
La brosse a bien fonctionné en conditions humides. Les lanières n'ont pas causé de dégâts sur les ceps.
© F. Terral

En troisième année de conversion bio, Francis Terral a souhaité compléter son parc d'outils de travail du sol. «Dès la première année, j'ai opté pour un cadre classique avant/arrière avec des lames, précise le viticulteur. Je l'utilise aussi avec des disques émotteurs et des étoiles kress.» Son but était de maîtriser l'enherbement sur les 21 ha engagés en AB.

DEUX CADRES POUR GAGNER DU TEMPS

Le facteur limitant de cette première configuration était le changement des kits d'outils. Confronté à une végétation de folle avoine récurrente, il fallait renforcer la stratégie. «J'ai donc investi dans un deuxième cadre Clemens avec l'outil Multi-Clean, explique Francis Terral. Monté à l'avant, il m'autorise par exemple le passage simultané du broyeur. Mais aussi un travail à deux cadres avec les brosses devant et les lames derrière.» À la clé de cette configuration, il y a une réduction du nombre de passages et de la consommation de carburant.

Même si l'utilisateur n'avait pas vu l'outil effectuer un travail du sol sous le rang, il a été agréablement surpris par la qualité de l'épamprage et de la gestion de l'enherbement : «même avec beaucoup de pampres et de folle avoine, l'outil a bien fonctionné ce printemps.» Les conditions humides n'ont pas gêné le travail des lanières. Francis Terral pense monter un kit d'arrosage pour le jour où les conditions produiront trop de poussière.

UN POTENTIEL CERTAIN

Malgré le coût de la machine et le changement nécessaire des lanières en caoutchouc, le viticulteur n'a «aucun regret sur l'investissement». Sa vitesse d'avancement oscille entre 3,5 et 5 km/h en fonction de la densité de l'herbe. Il estime aussi que l'outil retardera un passage de l'intercep à lames. Une solution d'autant plus pertinente que ce dernier n'est pas optimal en conditions humides.

Un essai d'épamprage, «très concluant même si c'était un peu tard» a été tenté sur des vignes en troisième feuille. En réduisant la vitesse, le passage de la machine sur des complantations n'a causé aucun dégât sur les jeunes pieds. De manière générale, il faut accepter de laisser quelques pampres mais la finesse des réglages et des commandes aide à un travail de qualité. Francis Terral estime d'ailleurs pouvoir gérer la végétation sur 10 ha de plus s'il le fallait.

F. Roussel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les éleveurs tarnais en concours ce week-end à Saint-Gaudens
Au National limousin à Limoges où sur le ring des Pyrénéennes à Saint-Gaudens, la qualité des élevages tarnais sera bien…
La nouvelle carte de la zone vulnérable est sortie
Tout le nord et la moitié est du département sont désormais classés dans la nouvelle cartographie de la zone vulnérable…
Deux Tarnais en finale nationale de labours

Grâce à leurs belles prestations sur les terres du Gers lors de la finale régionale de labours, les Tarnais Romain Enjalran (…

Porc : une visite imminente d'inspecteurs chinois redoutée par les abattoirs français

Alors que l'Empire du milieu ralentit ses importations de viandes de porc pour tenter de stabiliser son marché intérieur, des…

Septembre sera placé sous le signe du don agricole
Les Journées nationales du don agricole organisées en Occitanie et dans toute la France en septembre.
Les JA régalent encore pour un soir à la ferme
La dernière soirée de la saison aura lieu ce samedi 4 septembre à Lempaut.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais