Aller au contenu principal

ETA Marc : «Nous sommes séduits par la polyvalence de la Tucano 430 !»

L'entreprise de travaux agricole de Jean-Pierre Marc à Lautrec tourne avec deux Tucano 430 pour moissonner diverses cultures. Les explications de l'entrepreneur sur ce choix.

La nouvelle moissonneuse-batteuse de l'ETA Marc, à Lautrec, dans un champ de soja. Une série de photos à retrouver sur le site http://agris-tarnais.e-monsite.com/
La nouvelle moissonneuse-batteuse de l'ETA Marc, à Lautrec, dans un champ de soja. Une série de photos à retrouver sur le site http://agris-tarnais.e-monsite.com/
© Damien Albert

 

L'entreprise de travaux agricole de Jean-Pierre Marc récolte chaque année différentes cultures : blé, orge, tournesol, soja, colza, maïs... Pour réaliser ces volumes, l'entreprise tourne avec deux moissonneuses-batteuses, deux Tucano 430. L'une a été achetée en 2009, l'autre en 2014. «Il n'y a pas de grands changements entre les deux machines» souligne Jean-Pierre Marc. L'ancienne a 4 roues motrices et la nouvelle 2 roues motrices. Elle a aussi une nouvelle motorisation Tiers 4. La trémie est plus grande et le système de capots a évolué. Autre changement : la position horizontale de la vis de vidange sur le haut de la machine. «C'est vraiment plus pratique pour travailler avec les grosses remorques !» Travaillant avec les moissonneuses Claas depuis 1989, l'ETA Marc est convaincue par ce modèle de milieu de gamme de la marque. «En termes de taille et de débit de chantier, nous trouvons que c'est le bon compromis pour les surfaces qu'on fait. Pour nous, c'est un outil très polyvalent. Pour passer d'une culture à l'autre, c'est très facile.»

 

Grilles électriques, contre-batteurs électrohydrauliques, autocontour... Quasiment tous les réglages se font en cabine et beaucoup sont automatisés. Même pour adapter la coupe, les manoeuvres sont simples. «Pour le colza, une rallonge de tablier est prévue. Il suffit d'allonger la coupe au maximum, de mettre en place des tôles d'extension et de placer les scies sur le côté. En une heure, c'est prêt ! Un contrôleur de rendement et d'humidité nous donne un aperçu de l'état du grain en temps réel, ce qui permet d'arrêter le chantier si nécessaire.» Dernier point, et non des moindre, la qualité du service après-vente. «Nous travaillons avec la base Agrimoderne de Revel / Saint-Felix-du-Lauragais, où l'équipe est spécialisée dans les moissonneuses batteuses. Ils sont très compétents et efficaces et répondent toujours au mieux à nos besoins !»



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les éleveurs tarnais en concours ce week-end à Saint-Gaudens
Au National limousin à Limoges où sur le ring des Pyrénéennes à Saint-Gaudens, la qualité des élevages tarnais sera bien…
La nouvelle carte de la zone vulnérable est sortie
Tout le nord et la moitié est du département sont désormais classés dans la nouvelle cartographie de la zone vulnérable…
Deux Tarnais en finale nationale de labours

Grâce à leurs belles prestations sur les terres du Gers lors de la finale régionale de labours, les Tarnais Romain Enjalran (…

Porc : une visite imminente d'inspecteurs chinois redoutée par les abattoirs français

Alors que l'Empire du milieu ralentit ses importations de viandes de porc pour tenter de stabiliser son marché intérieur, des…

Septembre sera placé sous le signe du don agricole
Les Journées nationales du don agricole organisées en Occitanie et dans toute la France en septembre.
Les JA régalent encore pour un soir à la ferme
La dernière soirée de la saison aura lieu ce samedi 4 septembre à Lempaut.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais