Aller au contenu principal

Foire agricole de Réalmont : la crise de l'élevage reste dans tous les esprits...

Réalmont avait rendez-vous avec l'agriculture ce week-end des 2 et 3 avril. Une grande fête de la ruralité et de l'élevage qui n'enlève pourtant pas l'arrière goût amer que laisse la crise actuelle.

La foire agricole de Réalmont a une nouvelle fois attiré un public nombreux, surtout le dimanche, avec un soleil radieux. Dans les rues du village, matériel agricole, outils divers, marchandises en tout genre s'offrait aux yeux des visiteurs, donnant à cette 57ème édition, une tonalité plutôt joyeuse.

Sous le chapiteau dédié à l'élevage, la fête était déjà moins perceptible. Bien sûr, il y eu les concours départementaux. Les acteurs du monde de l'élevage avait également répondu présent. Mais la crise de l'élevage était dans tous les esprits. «La fête est un peu gachée, explique cet éleveur laitier accoudé au ring de présentation des animaux. La foire de Réalmont, c'est vrai que c'est un moment sympa mais on n'a pas la tête à faire la fête...» D'ailleurs, dimanche au moment de la remise des coupes aux gagnants des trois concours, il y eu un moment de flottement. Certains auraient souhaité ne pas venir récupérer leurs prix, de la main des élus et représentants des organismes agricoles, en signe de désespoir. Au final, ce sont les animaux vainqueurs qui furent privés de ring. Un geste symbolique pour montrer que sans l'élevage, Réalmont ne serait plus vraiment Réalmont. La remise des prix s'est d'ailleurs faite dans une ambiance particulière, avec d'un côté du ring les élus et personnalités et à l'opposé, les éleveurs. Au centre, un grand vide... Les discours ont également abordé les difficultés actuelles de l'élevage et de l'agriculture en général. A noter toutefois, l'initiative des Jeunes agriculteurs du canton qui ont signé, avec les maires de la communauté de communes Centre Tarn, la charte de bon voisinage. La foire de Réalmont d'ailleurs, est le symbole de cette rencontre et de cette cohabitation entre les néo-ruraux et le monde agricole. En espérant que l'année prochaine, les animaux qui ont remporté un prix à Réalmont reviendront au centre du ring...

A.R.

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
A69 : le territoire se prépare à l’arrivée de l’autoroute
Le comité de développement territorial a pour objectif de fédérer tous les acteurs concernés par la construction de l’A69.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais