Aller au contenu principal

Foire agricole de Réalmont : la crise de l'élevage reste dans tous les esprits...

Réalmont avait rendez-vous avec l'agriculture ce week-end des 2 et 3 avril. Une grande fête de la ruralité et de l'élevage qui n'enlève pourtant pas l'arrière goût amer que laisse la crise actuelle.

La foire agricole de Réalmont a une nouvelle fois attiré un public nombreux, surtout le dimanche, avec un soleil radieux. Dans les rues du village, matériel agricole, outils divers, marchandises en tout genre s'offrait aux yeux des visiteurs, donnant à cette 57ème édition, une tonalité plutôt joyeuse.

Sous le chapiteau dédié à l'élevage, la fête était déjà moins perceptible. Bien sûr, il y eu les concours départementaux. Les acteurs du monde de l'élevage avait également répondu présent. Mais la crise de l'élevage était dans tous les esprits. «La fête est un peu gachée, explique cet éleveur laitier accoudé au ring de présentation des animaux. La foire de Réalmont, c'est vrai que c'est un moment sympa mais on n'a pas la tête à faire la fête...» D'ailleurs, dimanche au moment de la remise des coupes aux gagnants des trois concours, il y eu un moment de flottement. Certains auraient souhaité ne pas venir récupérer leurs prix, de la main des élus et représentants des organismes agricoles, en signe de désespoir. Au final, ce sont les animaux vainqueurs qui furent privés de ring. Un geste symbolique pour montrer que sans l'élevage, Réalmont ne serait plus vraiment Réalmont. La remise des prix s'est d'ailleurs faite dans une ambiance particulière, avec d'un côté du ring les élus et personnalités et à l'opposé, les éleveurs. Au centre, un grand vide... Les discours ont également abordé les difficultés actuelles de l'élevage et de l'agriculture en général. A noter toutefois, l'initiative des Jeunes agriculteurs du canton qui ont signé, avec les maires de la communauté de communes Centre Tarn, la charte de bon voisinage. La foire de Réalmont d'ailleurs, est le symbole de cette rencontre et de cette cohabitation entre les néo-ruraux et le monde agricole. En espérant que l'année prochaine, les animaux qui ont remporté un prix à Réalmont reviendront au centre du ring...

A.R.

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais