Aller au contenu principal

Formation et médiation au cœur des actions de l’Atag

Trois questions au président de l’Atag, Jacques Bru, à l’occasion de l’assemblée générale qui s'est tenue le 18 avril dernier à Villefranche d'Albigeois.

© ATAG

L’Association tarnaise pour le développement de l’agriculture de groupe (ATAG) s’est récemment réunie en assemblée générale à la médiathèque de Villefranche-d’Albigeois. À cette occasion, le président de l’association, Jac-ques Bru, répond à nos questions.

> Quel bilan tirez-vous de l’année 2018 ?

«Un bilan positif puisque c’est la deuxième année que nous accomplissons avec deux emplois à temps plein. À travers les formations que nous dispensons ou sur lesquelles nous intervenons en tant que prestataires, et l’accompagnement que nous réalisons auprès des agriculteurs et des futurs installés, plus de six cents personnes ont été touchées par nos actions l’an dernier. Nous avons également conduit quatorze médiations. On voit bien que, malgré toute leur importance, ces médiations ne constituent pas notre activité principale. Nous menons en effet un gros travail d’accompagnement en amont pour mettre tout ce qu’il faut correctement en place, et ainsi éviter les problèmes qui nécessitent la mise en place d’une médiation.»

> Vous avez réalisé des vidéos pour présenter les missions de l’ATAG. Quel est l’objectif de cette initiative ?

«Nous intervenons régulièrement dans les écoles pour promouvoir l’agriculture de groupe. Ces petites vidéos de deux ou trois minutes nous permettront de planter le décor en guise de mise en bouche pour ensuite susciter le débat et les questions. On pourra également les montrer au gré des de-mandes des OPA. La première vidéo montre tout le travail que l’on fait. La seconde reprend deux témoignages d’agriculteurs qui ont bénéficié d’une médiation et qui disent tout ce que cela leur a apporté.»

> Et pour 2019, quels sont vos projets ?

«Le gros chantier à finaliser est la révision de la convention collective devenue caduque. Il faut remettre à plat toutes les conditions de travail, c’est un gros dossier. Nous devons également mener une réflexion sur le financement des stagiaires dans les formations. Beaucoup ne sont malheureusement pas toujours éligibles aux aides. Il nous faut trouver de l’argent pour boucler la formation. Toute la question est de savoir où le chercher. Nous avons pourtant de plus en plus de demandes pour des formations ou des accompagnements, mais avant d’organiser tout cela nous devons nous renseigner pour savoir si tous les participants sont bien éligibles au financement. Tout cela représente beaucoup de temps administratif. Nous devrons forcément réfléchir à la charge de travail que cela représente…»

D. Monnery

 

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais