Aller au contenu principal

Forte de ses atouts, la FDCuma du Tarn prépare son avenir

Retour sur les débats de l’assemblée générale de la FDCuma qui s’est tenue le vendredi 14 décembre à la salle communale de Saint-Genest-de-Contest.

«Il faut faire partager au plus grand nombre que notre collectif est la meilleure chance de s’en sortir !» C’est sur cet encouragement que le président Bernard Tressols a conclu l’assemblée générale de la FDCuma du Tarn, vendredi 14 décembre à la salle communale de Saint-Genest-de-Contest. Un message d’espoir comme un point d’orgue à une matinée riche d’échanges.

Invité spécial, Christophe Perraud, secrétaire général de la FNCuma, et agriculteur en Loire-Atlantique, est venu assister aux travaux des cumistes tarnais, en présence des représentants des élus parlementaires et de Didier Houlès, vice-président du Département.

Cette année, l’accent a été mis sur la présentation du service complet de la FDCuma, à savoir la mise à disposition d’un salarié et de l’outil nécessaire pour réaliser un chantier. Dans le Tarn, 39 Cuma proposent des services complets dans 21 domaines tels que le travail du sol, les semis, la récolte, l’enrubannage, le pressage, la fauche, la machine à vendanger, etc. Dans ce cadre là, les salariés sont soit embauchés par la Cuma, soit mis à disposition par une autre Cuma ou par un groupement employeur.

Le rappel de ce service proposé aux adhérents a ainsi servi de base pour poser la grande question qui anime le réseau actuellement : quelle Cuma pour demain ? «La plupart des Cuma ont été créées dans les années 1980 et on arrive désormais à un tournant où les créateurs prennent leur retraite et laissent la place à une nouvelle génération», constate Bernard Tressols. Dans ces moments là, il est bon de se redire les choses. Savoir qui l’on est, ce que l’on veut, et où on souhaite aller. C’est cette vaste réflexion que le réseau lance dans un contexte de diminution du nombre d’agriculteurs, d’agrandissement des structures et de changements rapides d’orientation des systèmes d’exploitation. Quatre grands thèmes sont abordés dans cette réflexion (lire ci-dessous). Avec toujours le même leitmotiv : «Nous restons convaincus que partager du matériel et s’organiser ensemble restent des facteurs de performance pour chaque exploitation». Une étudiante en sociologie, en stage à la FDCuma a d’ailleurs livré les premiers résultats d’un travail mené auprès d’une vingtaine d’agriculteurs de deux Cuma tarnaises. Une phrase est revenue souvent lors de ses entretiens : «Sans la Cuma, je ne serai pas économiquement viable». CQFD.

D. Monnery

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Palmarès 2018 du challenge Cuma

1er. Cuma d’Andillac. Les adhérents ont été triplés en dix ans, ce qui dope les activités : finition d’un hangar avec toiture photovoltaïque, achat en interCuma de trois semoirs directs de couverts végétaux pour la vigne.

2e. Cuma de Carlus. Une nouvelle machine à vendanger grâce à de nouvelles adhésions qui dynamisent d’autres projets.

3è. Cuma des éleveurs de la région du Ségur. Un salarié à temps plein pour la Cuma et les exploitations.

4è. Cuma de Labessonnié. Achat d’un semoir direct de couverts végétaux polyvalent.

5e. Cuma de Monestiés. Portage d’un service de tri et de traitement des semences monté en intercuma.

6e. Cuma de Montdragon. Renouvellement de la ramasseuse de pierres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais