Aller au contenu principal

Incroyable succès pour l’élan de générosité des Jeunes Agriculteurs du Tarn

L’appel aux dons de produits de première nécessité pour les sinistrés de l’Aude lancé par les Jeunes Agriculteurs du Tarn a rencontré un écho formidable auprès de la population. Récit.

Une montagne de vêtements, couvertures, couettes, draps, et même un four à miro-ondes. L’élan de solidarité initié par les Jeunes Agriculteurs du Tarn en faveur des sinistrés de l’Aude a rencontré un écho formidable auprès de la population tarnaise. À la Chambre d’agriculture d’Albi, à la Maison des vins de Gaillac, et chez les agriculteurs mobilisés à Castres et Tanus, le même ballet incessant de générosité a rythmé les journées de jeudi et vendredi. Un succès monstre qui a dépassé toutes les espérances des instigateurs.

«Tout est parti d’une discussion avec deux copains agriculteurs à Moularès, raconte Christophe Rieunau, président des Jeunes Agriculteurs du Tarn. On voulait faire quelque chose, on s’est dit pourquoi pas à l’échelle des JA du Tarn et puis ça a fait boule de neige… On a été complètement pris de court par l’élan de solidarité déclenché par un petit commentaire sur Facebook la veille à 14 heures.» Toute la journée, des anonymes se sont déplacés en nombre vers les quatre points de collecte improvisés. Ils y ont déposé des vêtements et du linge de maison pour apporter, à leur manière, un peu de chaleur et de réconfort à ceux qui ont tout perdu. L’opération a aussi été étendue auprès de grandes surfaces partenaires pour récupérer des produits d’hygiène corporelle qui font défaut aux sinistrés.

«Il nous tient à cœur d’aider»

L’idée de cette mobilisation s’est imposée naturellement aux JA. «Il nous tient à cœur d’aider dès qu’on peut le faire, souligne Christophe Rieunau. C’est déjà ce que l’on avait accompli au Mas de Rest de Gaillac - même s’il y avait un fond politique derrière pour dénoncer l’artificialisation des terres agricoles – en offrant les bénéfices d’une récolte de sorgho à deux associations tarnaises qui œuvrent pour des enfants malades. »

Une fois toute la collecte pour les sinistrés de l’Aude terminée, une équipe de JA tarnais s’est mobilisée pour convoyer tous ces dons jusqu’à la mairie de Carcassonne. Charge ensuite aux bénévoles locaux de distribuer tous ces effets aux personnes dans le besoin. Mais les jeunes agriculteurs tarnais ne comptent pas en rester là. «On avait prévu d’aller donner un coup de main pour aller déblayer sur place, jeudi, mais quand on a vu l’ampleur que prenait la collecte on a décidé de rester mobilisés ici, explique Christophe Rieunau. On ira en revanche donner un coup de main dans les jours ou semaines à venir sur les exploitations agricoles. Des viticulteurs ont subi beaucoup de dégâts avec des pieds de vigne arrachés ou des parcelles inutilisables tellement il y a de boue entre les rangs.» Le boulot est herculéen. Mais cette collecte de tas de vêtements l’a démontré : les JA sont capables de déplacer des montagnes.

D. Monnery

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais