Aller au contenu principal

Bovin viande
Jarlard : un marché "sécurisé et structuré"

Avec un nombre de bêtes et des cours qui se stabilisent, le marché de Jarlard continue d’attirer les éleveurs à Albi.

Le marché de Jarlard à Albi est une institution pour tous les éleveurs de veau tarnais et des alentours. Depuis plus d’une quinzaine d’années maintenant, la vente et l’achat des bêtes s’y déroulent tous les mardis matin de chaque quinzaine, avec toujours autant de succès. Mais les éleveurs ont-ils toujours intérêt à venir au marché ? Didier Fonvieille, président de l’association des bénévoles du marché de Jarlard depuis plus de quinze ans, nous répond : “C’est vital pour nous. Il faut que les éleveurs continuent à venir pour pérenniser le marché. On a de nouveaux acheteurs et vendeurs qui viennent chaque semaine, qui auparavant vendaient chez eux. L’avantage pour eux, c’est qu’ici ils peuvent rencontrer plus de négociants qu’à domicile. Les éleveurs peuvent aussi bénéficier du paiement comptant lors de l’achat. Le marché de Jarlard est très sécurisé et structuré, c’est ce qui fait venir les éleveurs.”

Un prix qui se stabilise

Actuellement, le marché de Jarlard compte aux alentours de 70 bêtes chaque semaine, un chiffre qui se stabilise par rapport aux années précédentes. Et qu’en est-il du prix ? “Il se maintient également. On est à 3,63 € le kilo vif. Les cours étaient plutôt en augmentation en 2022 et en ce début d’année de 2023, on retrouve de la stabilité, indique Didier Fonvieille, on peut dire que les cours sont corrects mais le plus qu’on gagne sur les veaux est mangé par la hausse des charges.” Chaque semaine, entre 10 et 12 bénévoles font tourner le marché de Jarlard, épaulés par 2 personnes de la Maison de l’élevage pour les questions techniques. “Le marché fonctionne grâce à eux. Ils sont essentiels”, tient à souligner le président de l’association. L’autre évènement du marché sont bien sûr les foires concours des plus beaux veaux. Elles sont organisées quatre fois par an et rassemblent généralement de nombreux éleveurs soucieux de décrocher le premier prix. Le prochain concours aura lieu le mardi 21 mars. Le rendez-vous est donné !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La Région veut développer les filières agricoles
Les élus tarnais ont présenté le budget de la Région pour l’année 2023. Plus de 77 millions d’euros seront consacrés à l’…
Gagner en efficacité pour pérenniser l'exploitation
Benoît et Cédric Barria, éleveurs d’ovins et bovins viande à Montirat, ont aménagé leur exploitation pour diminuer la pénibilité…
Pac 2023 : un « droit à l’erreur » venu du ciel
En vigueur à partir du printemps, la Pac 2023-2027 sera celle de la mise en œuvre du Système de suivi des surfaces en temps réel…
Le Tarn se rapproche de la barre des 400 000 habitants
Dans son dernier rapport, l’Insee annonce que 391 066 personnes résident dans le Tarn au 1er janvier 2020. La population augmente…
La nouvelle réforme de la PAC prend place
À compter de 2023, de nouvelles modalités d’octroi des soutiens agricoles seront mises en place. Retour sur les grandes lignes de…
Une indemnisation exceptionnelle suite à l'Influenza
 Après l’épisode d’Influenza aviaire H5N1 2021-2022, des mesures ont été récemment décidées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais