Aller au contenu principal

Jérôme Redoulès : «Il faut vraiment qu’on s’occupe du loup avant qu’il ne soit trop tard»

Trois questions à Jérôme Redoules, co-président de la Fédération Départementale Ovine, pour présenter l’assemblée générale de la FDO qui se tiendra ce vendredi 26 janvier à Vénès.

© Le Paysan Tarnais

La fédération départementale ovine tiendra son assemblée générale le vendredi 26 janvier à 10 heures, à la salle polyvalente de Vénès. Cette année, le thème développé sera «comment protéger son troupeau des prédateurs ?» avec l’intervention de Bruno Thirion. Le co-président de la FDO, Jérôme Redoules, nous en dit plus.

Pourquoi avoir choisi de traiter cette problématique cette année ?

«On a choisi ce thème il y a deux mois car ce n’est pas parce qu’on ne l’a pas aujourd’hui, déclaré sur le papier, qu’il n’est pas loin de chez nous. On sait déjà qu’il est dans la l’Aveyron et on suppose qu’il est dans l’Hérault, tout proche du Tarn.»

Vous craignez que cette problématique ne prenne de l’ampleur dans le Tarn ?

«Cela commence toujours com-me ça, je le vois bien grâce à mes fonctions de représentation nationale en discutant nos collègues : il y a d’abord un éleveur qui commence par apercevoir un loup, il s’installe petit à petit, et un an après il y en a dix qui sont là. On va avoir des éleveurs touchés. Je le vois au niveau national, il faut vraiment qu’on s’occupe de cette bestiole-là car quand il sera là ce sera trop tard.»

Qui est Bruno Thirion ?

«C’est un éleveur ovin en zone pyrénéenne qui fait référence au niveau de la problématique du loup. Je ne le connais pas personnellement. Ce sont des administrateurs qui nous ont proposé de l’inviter car il intervient beaucoup dans le domaine de la prévention et de la protection. Il peut aider les éleveurs à s’adapter à cette problématique en livrant son apport technique, que ce soit en matière de conduite d’élevage avec des chiens de protection ou en expliquant le type de clôture à mettre en place, par exemple.»

Propos recueillis par D. Monnery

 

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais