Aller au contenu principal

La cave de Labastide gagne la bataille de la muraille de Chine !

La cave de Labastide de Lévis tenait son assemblée générale le vendredi 29 janvier. Le bilan est positif. Les volumes commercialisés augmentent fortement.

L'assemblée générale de la cave de Labastide s'est tenue vendredi 29 janvier.
L'assemblée générale de la cave de Labastide s'est tenue vendredi 29 janvier.
© Le Paysan Tarnais

Vendredi 29 janvier, la cave de Labastide de Lévis a tenu son assemblée générale, au cours de laquelle elle a présenté les résultats de l'exercice 2008-2009 à l'ensemble de ses adhérents.
Malgré une conjoncture plutôt défavorable, la cave de Labastide affiche des résultats en progression avec, en particulier, une hausse du chiffre d'affaires de +12,4%. Les ventes en volume ont été significativement supérieures à la production ayant pour conséquence positive d'assainir les stocks notamment en rouge.
Le secteur de l'exportation a largement contribué au développement commercial avec notamment une percée remarquée et des ventes importantes en Chine. Globalement, la cave a doublé son chiffre d'affaire à l'export. « Compte tenu du contexte général, c'est une très bonne performance » signale Michel Darles, directeur de la cave.
Par ailleurs, le nouveau déploiement commercial permet à la cave d'afficher des résultats très encourageants en Grande Distribution.
Concernant la récolte 2009, les conditions climatiques exceptionnelles de la vendange (en dépit de l'orage de grêle du 1er août) et une gestion des apports optimale permettent d'offrir un excellent millésime.
Côté coopérateurs, l'ajustement de la production au marché a permis un meilleur rythme de paiement des récoltes et la distribution d'un complément de prix de 4%.
Le conseil d'administration poursuit sa cure de jouvence avec deux jeunes stagiaires, Damien Bézio et Alexandre Eche, qui entrent au conseil en remplacement de deux administrateurs sortants qui ont été chaleureusement salués et remerciés pour leur travail.

Cap sur l'oenotourisme !
Pour l'avenir, outre les débouchés que constituent l'export, la cave axe son développement sur l'oenotourisme. « Le tourisme viticole se développe de plus en plus ; il est source de richesse pour notre région ô combien imprégnée de patrimoines et de paysages magnifiques. Notre région, la viticulture et notre cave ont sûrement une carte intéressante à jouer à l'avenir sur ce thème » déclare Jean-Luc Fabre, président de la cave. Un seul exemple : « Iter Vitis, les chemins de la vigne», premier itinéraire culturel en Europe qui prend la vigne et les paysages comme éléments culturels et identitaires d'un territoire et dont fait partie le vignoble gaillacois. Il a été approuvé par le Conseil de l'Europe en mai 2009.
La présence et les interventions de Paul Salvador (président du Pays des Bastides et du Vignoble Gaillacois), Bernard Gimenez (comité départemental du tourisme) et Viviane Coursières (Tourisme et terroir) ont bien confirmé que l'oenotourisme représentait un secteur de développement à fort potentiel. Les actions engagées dans le vignoble depuis 2006 (mise en réseau des caveaux et des hébergements, installation de tablettes d'orientation dans le vignoble...) et la professionnalisation des acteurs constituent des atouts essentiels pour la réussite des projets de la cave en matière d'oenotourisme.
Engagée dans la démarche Agriconfiance, la cave veut également aller plus loin et s'inscrire pleinement dans une démarche de développement durable. Labastide souhaite s'appuyer sur une production exemplaire, respectueuse de l'environnement Cet aspect représente un enjeu important ainsi qu'une attente forte de la société et des consommateurs.
« Sans forcer notre optimisme, certains moments de 2009 ont montré des signes positifs. Malgré la crise, l'intérêt pour le vin ne semble pas faiblir en France et dans le monde. Grâce à l'effort de tous, nous pouvons être satisfaits des résultats obtenus. Forts de ce constat, le conseil d'administration et la direction entendent bien poursuivre les actions déjà engagées pour une meilleure valorisation de nos productions» conclut Jean-Luc Fabre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais