Aller au contenu principal

Bovin viande
La contractualisation arrive pour assurer des prix

Le président de la FNB, Bruno Dufayet, est venu expliquer ce qui va changer dans la construction du prix pour les éleveurs à partir du 1er janvier 2022.

Le 1er janvier 2022 marquera le début d’une véritable révolution dans la construction du prix pour les éleveurs bovin viande. À compter de cette date, la loi Egalim 2 (autrement appelée loi Besson-Moreau) rend en effet la contractualisation pluriannuelle obligatoire. Objectif : assurer une rémunération plus juste aux éleveurs en prenant en compte les coûts de production et les indicateurs de l’interprofession.
Le président de la FNB, Bruno Dufayet, est venu en personne à la mairie de Villefranche-d’Albi, lundi 6 décembre après-midi, pour présenter cette nouveauté aux éleveurs tarnais (lire ci-dessous), en présence de Philippe Jougla, président de la FDSEA, Christophe Rieunau, président des JA, Francis Rouquette, président de la section bovine et Muriel Roques-Étienne, députée de la première circonscription du Tarn.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais