Aller au contenu principal

Artisan
À la découverte d’un dur à cuir

Jean-Claude Milhau est créateur maroquinier depuis 1983. Il propose essentiellement des produits en cuir dans son magasin, qui est accolé à son atelier.

Sur la commune de Saint-Julien-Du-Puy, Jean-Claude Milhau est à la retraite depuis six ans, mais continue à vivre de sa passion depuis presque 40 ans maintenant. Tout commence en 1972, lorsqu’il intègre une école de maroquinerie, de stylisme et de modélisme. À ce moment-là, il est certain d’avoir trouvé sa voie, et c’est le 1er janvier 1984 qu’il s’installe officiellement dans le Tarn. Depuis ce jour, huit personnes travaillaient dans les ateliers, et ce n’est qu’en 2016 qu’il a décidé de poursuivre son aventure seul, et d’assumer toutes les responsabilités de son activité. En 40 ans dans le domaine, il assure qu’il “n’a pas vraiment cherché à évoluer. Tout est encore fait à la main, sans rentrer dans ce processus d’avancées technologiques”. Il se confie sur sa routine de travail : “Je travaille uniquement sur la pleine fleur de cuir, que ce soit sur veau ou sur vache. Toutes les teintures sont faites sur la ville de Graulhet. Fil, couleur, accessoires…tout est local.” L’artisan maroquinier travaille “depuis la feuille de dessin, jusqu’au produit final”. Son lieu de travail est divisé en deux parties distinctes : un espace vente, et un espace réservé à l’atelier de création. Dans ce dernier, l'endroit est parsemé de machines manuelles. Parmi elles, la pareuse, qui représente une lame de rasoir permettant d’enlever de l’épaisseur et de préparer la couture, et des machines à piquer : “C’est un métier de les utiliser. Autrefois, on appelait les personnes qui s’en servaient : les mécaniciennes monteuses”, explique-t-il. Enfin, dans son espace magasin, il expose ses différentes créations (sacs, portes-monnaie, porte-documents, cartables…), et assure que malgré l’évolution constante des techniques et des matières, “rien ne vaut le cuir français”.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais