Aller au contenu principal

Diversification
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes

Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.

“On peut éviter du transport et mieux connaître la croissance des poulettes”, précise Virginie Rouillon, Caste aliments

Alors que le marché de l’œuf s’est stabilisé et que les besoins de nouveaux bâtiments se tassent, la filière régionale l’Œuf de nos Villages souhaite installer des producteurs de poulettes localement. «Actuellement, elles viennent de Bretagne, déplore Virginie Rouillon. Avec une production locale, on peut éviter du transport sur longues distances et surtout on connaîtra mieux leur croissance et leur poids à l’arrivée chez les éleveurs de poules pondeuses.» 

Une production complémentaire...

Selon la technicienne, un atelier de poulettes peut facilement compléter l’activité d’un élevage de ruminants : «on a étudié plusieurs modèles de fonctionnement et plusieurs profils de fermes qui sont compatibles. Le travail nécessaire au démarrage des poussins se cale facilement avec d’autres activités.» Un autre atout est avancé : un besoin en foncier réduit car les poulettes restent en bâtiment de leur arrivée à leur départ à 17 semaines.

Pour éleveur consciencieux 

Le travail nécessaire annoncé est d’environ une demi-journée en cumulé au démarrage pour finir à 2 h par jour. «C’est assez souple en termes d’organisation, précise la chef du marché Volailles chez Caste. Les bâtiments sont automatisés pour gérer l’alimentation, l’eau, la ventilation. Nous fournissons trois aliments en fonction de la croissance des poulettes. On peut faire quasiment trois bandes par an.» La recherche d’éleveurs de poulettes s’inscrit dans une transformation vertueuse qui sera complète l’an prochain dans le groupement. En effet, la grande majorité des bâtiments de pondeuses n’ont plus de cages. L’agriculture tarnaise a sa carte à jouer dans cette nouvelle dynamique locale. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais