Aller au contenu principal

Syndical
La forte mobilisation des paysans remet le débat «zone vulnérable» dans le bon sens

150 agriculteurs ont participé, à l’appel de la FDSEA et de JA du Tarn, à la manifestation du vendredi 14 février à Toulouse. Une mobilisation qui semble avoir fait bouger les lignes du Préfet de Région.

 

2 000 paysans avec 200 tracteurs des 8 départements de Midi-Pyrénées et de l’Aude sont venus manifester à Toulouse ce vendredi 14 février pour demander au Préfet de Région d’adapter la réglementation sur la qualité de l’eau aux réalités du terrain et au bon sens. 150 Tarnais faisaient partie du cortège afin de montrer leur mécontentement vis-à-vis de l’amoncellement des normes et pour remettre l’agronomie au centre du débat.

 

«J’ai 40 % de mon exploitation en zone vulnérable» explique Patrick Durand de Ronel. «On nous met des contraintes en plus sous prétexte d’écologie. Le sol est notre métier et il faut le préserver. Mais en lien avec la réalité du terrain ! Il faut adapter la réglementation au contexte local et faire des choses applicables chez nous ».

 

Pour Guy Mercié, de Virac, les zones humides sont souvent sources de contentieux avec l’administration. «Il faut définir de façon cohérente ce qu’est un cours d’eau et une zone humide afin qu’il n’y ait pas de confusion possible. Il faut appréhender le problème de façon agricole. Si on nous demande d’augmenter les capacités de stockage des effluents en zone vulnérable sans aide spécifique, il faudra augmenter les prix de vente des produits sinon il n’y aura plus d’éleveurs dans nos campagnes.»

 

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais