Aller au contenu principal

Agroalimentaire
La marque Saveurs du Tarn affirme sa place et poursuit son développement

Jeudi 26 juin, le centre agroalimentaire tarnais, Agropoint, tenait son assemblée générale à Réalmont. L’association fêtait à cette occasion ses 20 ans d’existence. Compte-rendu.

Pour ses 20 ans, l’association Agropoint a tenu à décerner trois médailles «Saveurs du Tarn» à des acheteurs qui jouent vraiment la carte des produits locaux, de droite à gauche : Thierry Rouanet (ASEI de Sérénac), Jean-Michel Vazquez (Collège de Vielmur-sur-Agoût) et Pascal Sudre (Hostellerie les Lauriers à Villeneuve-sur-Tarn)
Pour ses 20 ans, l’association Agropoint a tenu à décerner trois médailles «Saveurs du Tarn» à des acheteurs qui jouent vraiment la carte des produits locaux, de droite à gauche : Thierry Rouanet (ASEI de Sérénac), Jean-Michel Vazquez (Collège de Vielmur-sur-Agoût) et Pascal Sudre (Hostellerie les Lauriers à Villeneuve-sur-Tarn)
© Agropoint

Jeudi 26 juin, l’association Agropoint a tenu son assemblée générale à Réalmont. Une centaine de personnes étaient présentes pour faire le point sur l’exercice 2013 et échanger sur les projets 2014. Depuis 20 ans maintenant, l’association Agropoint, créée à l’initiative du conseil général, rassemble et fédère des acteurs du secteur de l’agroalimentaire pour une meilleure promotion des produits et savoir-faire tarnais. Petits producteurs, industriels, artisans et distributeurs bénéficient ainsi d’un vértiable réseau qui leur servent au quotidien, dans les échanges commerciaux, logistiques ou encore techniques.

 

Au fil des ans, différentes actions ont pu être construites. L’un des axes de travail majeurs est la mise en place d’une marque. Rien de simple pour créer cet outil collectif de communication et de promotion pourtant incontournable. Pas évident de se faire une place ni de la garder. En 1997, Agropoint avait créé «Le Tarn à fleur de saveurs». Arrivée à bout de souffle, cette marque a été remplacée, il y a deux ans, par «Saveurs du Tarn». Et les chiffres sont plutôt encourageants. Avec 120 adhérents, la marque s’est rapidement fait un nom. «Nous avons beaucoup travaillé, cette année, au développement de la marque» souligne Pierre Verdier, président de l’association. «Nous cherchons en permanence de nouveaux partenariats pour continuer dans ce sens.»

 

Mais pas question pour autant de partir dans tous les sens. «Nous avons élaboré une charte «Saveurs du Tarn» de la distribution» explique Evelyne Peyronnet, directrice du magasin Intermarché au Sequestre. «Il est important de bien structurer les choses entre fournisseurs et distributeurs pour que la marque fonctionne bien. Au niveau de notre magasin plus spécifiquement, nous nous efforçons de regrouper les produits Saveurs du Tarn pour que le consommateur ne passe pas son temps à les chercher. Et les résultats sont là, avec pour certains, des chiffres d’affaires non négligeables au sein de rayons très concurrentiels et des progressions attendues à 2 chiffres !»

 

La marque Saveurs du Tarn garantie donc aujourd’hui une bonne visibilité des produits. «Avec ce logo, mes œufs sont immédiatement identifiés comme «produits locaux» explique Philippe Inghelbrecht de l’entreprise Tanagra. «Cela me permet de bien me démarquer dans une gamme souvent très fournie.»



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais