Aller au contenu principal

Agroalimentaire
La marque Saveurs du Tarn affirme sa place et poursuit son développement

Jeudi 26 juin, le centre agroalimentaire tarnais, Agropoint, tenait son assemblée générale à Réalmont. L’association fêtait à cette occasion ses 20 ans d’existence. Compte-rendu.

Pour ses 20 ans, l’association Agropoint a tenu à décerner trois médailles «Saveurs du Tarn» à des acheteurs qui jouent vraiment la carte des produits locaux, de droite à gauche : Thierry Rouanet (ASEI de Sérénac), Jean-Michel Vazquez (Collège de Vielmur-sur-Agoût) et Pascal Sudre (Hostellerie les Lauriers à Villeneuve-sur-Tarn)
Pour ses 20 ans, l’association Agropoint a tenu à décerner trois médailles «Saveurs du Tarn» à des acheteurs qui jouent vraiment la carte des produits locaux, de droite à gauche : Thierry Rouanet (ASEI de Sérénac), Jean-Michel Vazquez (Collège de Vielmur-sur-Agoût) et Pascal Sudre (Hostellerie les Lauriers à Villeneuve-sur-Tarn)
© Agropoint

Jeudi 26 juin, l’association Agropoint a tenu son assemblée générale à Réalmont. Une centaine de personnes étaient présentes pour faire le point sur l’exercice 2013 et échanger sur les projets 2014. Depuis 20 ans maintenant, l’association Agropoint, créée à l’initiative du conseil général, rassemble et fédère des acteurs du secteur de l’agroalimentaire pour une meilleure promotion des produits et savoir-faire tarnais. Petits producteurs, industriels, artisans et distributeurs bénéficient ainsi d’un vértiable réseau qui leur servent au quotidien, dans les échanges commerciaux, logistiques ou encore techniques.

 

Au fil des ans, différentes actions ont pu être construites. L’un des axes de travail majeurs est la mise en place d’une marque. Rien de simple pour créer cet outil collectif de communication et de promotion pourtant incontournable. Pas évident de se faire une place ni de la garder. En 1997, Agropoint avait créé «Le Tarn à fleur de saveurs». Arrivée à bout de souffle, cette marque a été remplacée, il y a deux ans, par «Saveurs du Tarn». Et les chiffres sont plutôt encourageants. Avec 120 adhérents, la marque s’est rapidement fait un nom. «Nous avons beaucoup travaillé, cette année, au développement de la marque» souligne Pierre Verdier, président de l’association. «Nous cherchons en permanence de nouveaux partenariats pour continuer dans ce sens.»

 

Mais pas question pour autant de partir dans tous les sens. «Nous avons élaboré une charte «Saveurs du Tarn» de la distribution» explique Evelyne Peyronnet, directrice du magasin Intermarché au Sequestre. «Il est important de bien structurer les choses entre fournisseurs et distributeurs pour que la marque fonctionne bien. Au niveau de notre magasin plus spécifiquement, nous nous efforçons de regrouper les produits Saveurs du Tarn pour que le consommateur ne passe pas son temps à les chercher. Et les résultats sont là, avec pour certains, des chiffres d’affaires non négligeables au sein de rayons très concurrentiels et des progressions attendues à 2 chiffres !»

 

La marque Saveurs du Tarn garantie donc aujourd’hui une bonne visibilité des produits. «Avec ce logo, mes œufs sont immédiatement identifiés comme «produits locaux» explique Philippe Inghelbrecht de l’entreprise Tanagra. «Cela me permet de bien me démarquer dans une gamme souvent très fournie.»



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais