Aller au contenu principal

L’accès à la terre, le cœur de la mission de la Safer Occitanie

L’assemblée générale de la Safer Occitanie s’est tenue à Albi le jeudi 25 juin sur fond d’engouement pour les espaces tarnais suite au confinement.

© Le Paysan Tarnais

La Safer Occitanie a tenu son assemblée générale à la Chambre d’agriculture d’Albi, jeudi 25 juin, en présence d’André Fabre, vice-président du Département du Tarn, Jean-Claude-Huc, président de la Chambre d’agriculture, Christophe Rieunau, président des jeunes Agriculteurs, et Alain Bou, président du comité départemental de la Safer.

L’occasion pour le président de la safer Occitanie, Dominique Granier, de rappeler que la France dispose du “foncier le moins cher d'Europe, mais il encore trop cher. Notre rôle est de le maintenir à un coût raisonnable”. En écho aux échanges avec la salle qui avaient précédé son intervention, il estime que “l’agriculteur n’aura bientôt pas assez d'argent pour s'installer. Il faudra sans doute accepter du portage”, annonce-t-il. En ce sens, la fameuse loi foncière tant attendue apparaît plus que nécessaire…

Dominique Granier souligne également que la Safer n’est “plus un outil agricolo-agricole”, mais qu’elle est désormais “ouverte” et oeuvre au “maintien de la vie rurale” et à la “reconquête des friches”. Jean-Claude Huc a en effet relevé que “la période de confinement que nous venons de traverser a fait ressortir les atouts des espaces tarnais”, en référence à l’engouement observé pour les maisons de campagne tarnaises. “Après avoir vécu la distanciation sociale, j'espère qu’on pourra retrouver le rapprochement sociétale entre l'agriculture et la société”, a-t-il conclu après avoir présenté les spécificités de l’agriculture tarnaise.

Il faut “bien organiser cette urbanisation en zone rurale, abonde le président des JA du Tarn, Christophe Rieunau. Attention de ne pas vider les centre-villes et les bourgs pour faire vivre les gens autour.” Le risque est de créer du mitage qui complique la tâche des agriculteurs. La charte de bon voisinage éditée par les jeunes agriculteurs et, plus récemment, la charte riverains en cours de validation à la préfecture, permettent de nouer du lien avec la société, “mais elles ne peuvent pas tout”, tempère le président des JA.

Soulignant que la Safer est un outil en évolution permanente, Alain Bou estime que le sujet de l’énergie (comment arbitrer le solaire, l'éolien, etc.) sera un des “dossiers prioritaire de demain”.

D. Mo.

Passation de pouvoir

C'était la dernière assemblée générale d’Alain Bou en tant que président du comité technique départemental de la Safer. Arcangelo Zanchetta le remplacera au Conseil d'administration de la Safer Occitanie, en qualité de censeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les éleveurs tarnais en concours ce week-end à Saint-Gaudens
Au National limousin à Limoges où sur le ring des Pyrénéennes à Saint-Gaudens, la qualité des élevages tarnais sera bien…
La nouvelle carte de la zone vulnérable est sortie
Tout le nord et la moitié est du département sont désormais classés dans la nouvelle cartographie de la zone vulnérable…
Deux Tarnais en finale nationale de labours

Grâce à leurs belles prestations sur les terres du Gers lors de la finale régionale de labours, les Tarnais Romain Enjalran (…

Porc : une visite imminente d'inspecteurs chinois redoutée par les abattoirs français

Alors que l'Empire du milieu ralentit ses importations de viandes de porc pour tenter de stabiliser son marché intérieur, des…

Septembre sera placé sous le signe du don agricole
Les Journées nationales du don agricole organisées en Occitanie et dans toute la France en septembre.
Les JA régalent encore pour un soir à la ferme
La dernière soirée de la saison aura lieu ce samedi 4 septembre à Lempaut.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais